Grande roue de Lille : vous avez dit ABSURDISTAN ?

Quand on m’a dit hier, tweet de BFM TV à l’appui, « la grande roue de Lille pourra tourner sur la Grand’Place… mais sans public », j’ai cru que c’était l’une de ces nombreuses blagues façon Gorafi qui circulent abondamment ces temps-ci pour tourner en dérision les invraisemblables contorsions de notre « super mec » du déconfinement, à savoir le Premier ministre Jean Castex qui a décidé que les stations de ski pourront ouvrir à Noël… mais sans remontées mécaniques ! Lire la suite

Licenciements chez Danone : qui veut faire l’ange…

Le groupe Danone, géant français de l’agroalimentaire coté au CAC 40, a annoncé en début de semaine un plan de licenciement de 2 000 personnes dans le monde, dont 400 à 500 en France.

Pas inhabituelle en cette période de grave crise économique sur fond de confinements anti-Covid, la nouvelle a cependant eu l’effet d’une petite bombe car venant d’une entreprise dont le PDG Emmanuel Faber, HEC, 56 ans, n’a négligé aucun effort pour se tailler une agréable réputation de patron « plus humain » que les autres : pour lui, voyez-vous, les impératifs de « justice sociale » passent avant les profits. Lire la suite

Monique Pinçon-Charlot : elle, les riches, elle les déteste !

« Nous sommes des sociologues heureux mais des citoyens malheureux. »

Ainsi s’exprimait Monique Pinçon-Charlot en conclusion d’un entretien(*) accordé en avril dernier à l’ex-journaliste de France Inter et membre du collège des fondateurs d’Attac Daniel Mermet pour son site d’information en ligne Là-bas si j’y suis. Lire la suite

Quand la gauche entend le mot AMAZON, elle sort ses pétitions

Vous connaissez l’adage : « Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en ! » À cette aune, nul doute que Jeff Bezos, le PDG fondateur du géant du commerce en ligne Amazon doit se frotter les mains. Lire la suite

Vote sur l’État d’urgence sanitaire : Olivier Véran nous fait le coup de la « saine colère » à la Royal

Avez-vous déjà eu l’occasion de lire en quoi consiste exactement le régime de l’État d’urgence sanitaire sous lequel nous vivons de façon complète ou transitoire depuis le mois de mars dernier du fait de la pandémie de Covid-19 ? Je vous invite à le faire sans tarder car du point de vue de la restriction des libertés civiles, c’est véritablement énorme : Lire la suite

Un reconfinement entre carences d’État et morgue de l’exécutif

Emmanuel Macron est doué d’un chic incomparable pour donner au moindre de ses mots et au moindre de ses mouvements un lustre politique qu’ils ne possèdent nullement.

Exactement comme à l’époque où il n’était qu’aspirant-Président en marche pour la conquête du pouvoir, l’essentiel de sa méthode de gouvernement réside non pas dans les réformes mais dans les impressions de réforme qu’il s’efforce d’enraciner dans les esprits Lire la suite

Attentat de Nice : l’horreur, une fois de plus, une fois de trop

Info du 3 novembre 2020 : Quatre personnes ont été tuées (et une quinzaine blessées) hier soir à Vienne en Autriche. Un assaillant, sympathisant de l’État islamique, a été abattu par la police. On ignore s’il a agi seul.

Cet article est la suite imprévue, mais non pas imprévisible, de « Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois » du 19 octobre 2020.

Encore une fois ce cri qui signe inéluctablement tous les crimes des terroristes islamistes. Encore une fois ce « Allahu Akbar », ce « Allah est le plus grand » jeté à la face des trois victimes de la basilique Notre-Dame de l’Assomption de Nice, puis répété et répété sans fin dans un paroxysme de haine compulsive à la face des médecins qui dispensaient les premiers soins au terroriste blessé dans l’assaut de la police. Encore une fois cette louange quasi-automatique de Dieu qui ne trouve à se résoudre que dans le sang et la mort des « infidèles ». Lire la suite

Mélenchon, les Tchétchènes et le coup classique de la victimisation

Je pense que tout le monde sera d’accord là-dessus : la victime du drame de Conflans-Sainte-Honorine, c’est Samuel Paty, cet enseignant décapité la semaine dernière par un jeune Tchétchène parce qu’il avait eu l’audace blasphématoire inexpiable de montrer à ses élèves les caricatures de Charlie Hebdo relatives au prophète Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Lire la suite

Liberté d’expression : PRÉCIEUSE et MENACÉE – de toutes parts

Apparemment immunisée contre toute forme d’apprentissage, la France, ou du moins ses gouvernants et ses politiciens, sont en train de nous rejouer en 2020 le même scénario qu’en 2015. C’est d’une tristesse infinie, car il apparaît que même après le choc de la tuerie de Charlie Hebdo, même après le choc de la décapitation d’un professeur qui voulait éveiller ses élèves à la liberté d’expression, cette dernière sera finalement la victime des mesures prises pour sa défense. Lire la suite

Professeur décapité : et la France tomba des nues pour la 1000è fois

« Tout ça pour ça » titrait Charlie Hebdo le mois dernier en republiant ses caricatures du prophète Mahomet alors que s’ouvrait le procès des attentats de janvier 2015.

Massacre à la kalachnikov, couteau planté dans la gorge et maintenant décapitation de Samuel Paty, enseignant d’histoire et géographie dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine qui voulait éveiller ses élèves à la liberté d’expression, violence, haine et sang répandu – tout ça pour des dessins, de simples dessins d’un magazine satirique à la diffusion plutôt confidentielle qui caricature tout, le plus souvent dans l’indifférence olympienne des caricaturés. Tout ça pour seulement ça. Lire la suite