Mediapart dégomme Rugy : encore une affaire de trop d’État

Avis : En raison de l’actualité, les solutions des Énigmes et jeux du 14 juillet 2019 qui devaient être publiées ce matin le seront samedi 20 juillet.

Mediapart, c’est le site d’Edwy Plenel, donc l’extrême-gauche. Mediapart, c’est ce média qui pense qu’Emmanuel Macron mène une politique de casse du service public au nom d’un ultra-néo-libéralisme autoritaire et destructeur. Et Mediapart, c’est aussi cette entreprise de presse florissante qui avait décidé en toute illégalité de s’appliquer une TVA de 2,1 % au lieu des 19,6 % (puis 20 %) prévus pour la presse en ligne tout en pourchassant de sa vindicte tous ces « riches » qui se livrent en toute légalité à une optimisation fiscale a-bo-mi-nable. Lire la suite

Griveaux : « Paris et moi », et moi, et moi, et moi !

C’est donc Benjamin Griveaux, « marcheur » de la première heure, ancien porte-parole du gouvernement Philippe et député de Paris, qui portera les couleurs parisiennes de la République en Marche (LREM) lors des municipales de 2020. Ainsi en ont décidé la semaine dernière la Commission d’investiture puis le bureau exécutif du parti après l’audition des trois prétendants en lice, non sans soulever quelques rancœurs du côté du candidat malheureux Cedric Villani. Lire la suite

Christine Lagarde : femme, élégante, docile… et keynésienne

Rarement nominations auront donné lieu à plus de ravissement ! Comme le proclame le journal Le Monde, « pour la première fois de son histoire, l’Union européenne devrait nommer deux femmes » aux deux postes(1) les plus prestigieux de ses institutions ! Et quand on en vient à considérer le palmarès de notre Christine Lagarde nationale qui a donc été choisie pour prendre la tête de la Banque centrale européenne (BCE) en remplacement de Mario Draghi, c’est carrément l’extase ! Lire la suite

DETTE : et c’est reparti pour la grande illusion keynésienne !

C’est le tube économique de ce début d’été : Vive les déficits et vive la dette ! Ainsi le veut la modern monetary theory (MMT) ou « nouvelle politique monétaire » popularisée aux États-Unis par Stephanie Kelton, la conseillère économique de Bernie Sanders (démocrate d’extrême-gauche), et ainsi le proclame chez nous l’ancien chef économiste du FMI Olivier Blanchard.

Une ritournelle qui ne manquera pas de tintinnabuler plaisamment aux oreilles d’Emmanuel Macron, alors qu’il échoue comme ses prédécesseurs à maîtriser les dépenses publiques, ainsi que la Cour des Comptes vient de nous le rappeler, et alors que notre dette publique frôle dangereusement les 100 % du PIB d’après la dernière publication de l’INSEE. Lire la suite

Le macronisme, curseur politique opportuniste du PS à LR

Ce que le Discours de politique générale d’Édouard Philippe nous révèle sur le macronisme.

Vous voulez un résumé du discours de politique générale que le Premier ministre a prononcé mercredi 12 juin dernier à l’Assemblée nationale pour lancer « l’Acte II » du quinquennat (vidéo en fin d’article) ? Rien de plus simple, cela tient en trois messages principaux : social-démocratie, dépassement des clivages et légitimité gouvernementale. Lire la suite

Faux steaks : bienvenue au pays de l’irresponsabilité organisée

Vendredi 7 juin dernier, RTL nous révélait le scandale des 780 tonnes de faux steaks hachés livrés depuis juillet 2018 à quatre associations humanitaires qui avaient commencé à les distribuer à des familles très démunies. En cause, une entreprise française qui a fraudé sur la composition de ses produits pour baisser ses coûts et augmenter ses marges. Pour le dire comme RTL : « Pour se faire de l’argent sur le dos des plus démunis ». Une preuve de plus qu’on ne peut décidément pas « laisser faire » les entrepreneurs ! Si ce n’est que le choix du fournisseur avait été validé par… une agence de l’État… Lire la suite

Quand la Constitution se met à ressembler à un tract électoral…

Sera-t-il possible dorénavant de vaquer à ses occupations sans penser d’abord voire uniquement aux impacts éventuels sur l’environnement, le climat et la biodiversité ? C’est douteux. Pour autoritaire et incohérente qu’elle soit à bien des égards, l’urgence écologique est clairement devenue la mesure de toute chose, à tel point que le projet de réforme constitutionnelle voulu par Emmanuel Macron se surpasse lui-même en faisant remonter l’impératif écologique de l’article 34 à l’article 1er de notre Constitution. Une place de choix, un bel effet d’affichage… et un foutu fil à la patte pour le pays. Lire la suite

McDonald’s et les nuisances du syndicalisme à la française

Idéologiquement opposé à la libre entreprise, le syndicalisme d’extrême-gauche à la française, loin d’assurer la défense des salariés, constitue en fait une obstruction permanente à la liberté d’entreprendre conjuguée à des stratégies personnelles pour abuser des statuts protégés garantis par notre code du travail.

Il y a quelques mois, je vous racontais comment, de FO à la confédération paysanne de José Bové sans oublier Jean-Luc Mélenchon, toute la planète anti-capitaliste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food s’était mobilisée pour « sauver » un restaurant McDonald’s de Marseille en grande difficulté que son propriétaire voulait céder à un repreneur. Or l’histoire rebondit ces jours-ci et confirme amplement que les chefs d’entreprise pris à la gorge par une bonne intersyndicale bien politisée n’ont qu’une idée en tête : se débarrasser des éléments les plus jusqu’au-boutistes pour sauver leur entreprise. Lire la suite

Élections européennes 2019 : Macron dans l’impasse et la liberté dans les choux

Européennes 2019 : La France bien partie pour se figer dans le dirigisme écologique et la dépense publique.

Qui de la République en Marche (LREM) ou du Rassemblement national (RN) arriverait en tête ? C’était le suspense attendu des élections européennes françaises qui se sont déroulées hier dimanche 26 mai 2019. L’unique suspense, pensait-on. Qui s’est d’ailleurs résolu conformément aux derniers sondages, donnant la victoire au parti de Marine Le Pen avec 23,3 % contre 22,4 % pour le parti du Président. Lire la suite

Européennes : un duel RN/LREM pour deux projets anti-libéraux

Les élections européennes du dimanche 26 mai prochain sont à double détente. En tant que citoyens français, nous avons tendance à nous focaliser sur leur incidence politique nationale symbolisée par le duel serré entre la République en Marche (LREM) et le Rassemblement national (RN). Mais si l’on adopte une vision européenne, les manœuvres en cours pour la formation de groupes significatifs au sein du futur Parlement européen montrent que ces deux partis férocement opposés au plan national se démènent chacun de son côté et chacun à sa façon pour faire émerger des courants ayant la caractéristique commune de s’opposer à l’Europe libérale des origines. Lire la suite