Comptes publics 2019 et balivernes: Non, M. Darmanin, nos finances publiques n’étaient PAS SAINES !

Je vous le disais dans un précédent article, le ministre du budget Gérald Darmanin s’est félicité récemment de ce que le gouvernement pouvait « dépenser quasiment sans compter » en temps de Covid-19 « parce que nos finances publiques étaient saines » (vidéo, à partir de 10′ 10″).

Or la Cour des Comptes a publié mardi 28 avril dernier son rapport sur le budget de l’État en 2019, c’est-à-dire la période précédant immédiatement l’épidémie. Fait marquant : le déficit de l’­État s’est creusé plus que jamais, ce qui a débouché logiquement sur la hausse de son encours de dette.

Vous avez dit « sain » ? Lire la suite

Jean Castex, le « SUPER MEC » du déconfinement ?

Si rien ne change d’ici là(*), c’est aujourd’hui lundi 27 avril 2020 que Jean Castex, le « Monsieur Déconfinement » nommé au début du mois par le Premier ministre, doit présenter aux élus locaux le cadre général du plan de déconfinement qui s’appliquera en France à partir du 11 mai. Le cadre seulement, autrement dit les grands principes, car pour ce qui est du plan détaillé, il devrait être dévoilé mardi aux députés par Édouard Philippe en personne : Lire la suite

CLIMAT : et c’est parti pour l’opération RÉCUP du Covid-19 !

[Mode ironie on] Décidément, le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux aggrave son cas. Non seulement il a eu l’audace de suggérer qu’il faudrait peut-être travailler « un peu plus » pour sortir de la crise économique résultant du confinement anti-coronavirus, mais voilà qu’on apprend maintenant qu’il a écrit à la Ministre de la transition écologique et solidaire afin de demander un « moratoire sur la préparation de nouvelles dispositions énergétiques et environnementales » en raison des difficultés dans lesquelles les entreprises se débattent actuellement ! Lire la suite

La FRANCE, ce pays où l’on n’aime ni le CAPITAL ni le TRAVAIL

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que tout ce qui s’apparente de près ou de loin à l’idée de capital et de capitalisme n’a pas très bonne presse en France. Mais l’on se tromperait lourdement si l’on s’imaginait que cette répugnance quasi existentielle n’avait d’autre cause qu’un amour immodéré du travail considéré comme valeur économique suprême. Tout montre au contraire que ceux qui professent la plus grande détestation à l’égard du capital méprisent tout autant le travail. Lire la suite

C’est officiel, notre MINISTRE de l’économie est NUL en économie

Découvrez comment, en 47 secondes chrono, le ministre de l’économie Bruno Le Maire nous prouve sans équivoque qu’il est triplement nul en économie !

C’est agaçant à la fin : il faudrait que les Français consomment et investissent pour faire redémarrer l’économie et ils ne pensent qu’à remplir leur livret A et leur livret de développement durable et solidaire (LDDS) ! Foi de Bruno Le Maire, ça ne se passera pas comme ça ! Car sachez-le, Françaises, Français :

« Ce n’est pas d’épargne dont nous avons besoin aujourd’hui, pour notre économie, mais d’investissement » !

Lire la suite

Macron et les « Jours Heureux »

Dans son allocution du 13 avril dernier, Emmanuel Macron a exprimé sa conviction qu’après les difficultés du Covid-19, « nous retrouverons les Jours Heureux ». Une allusion explicite mais peu réjouissante au programme collectiviste du Conseil national de la résistance qui a fondé notre modèle social.

À voir la façon dont s’enclenchent les discussions sur le monde de l’après-Covid-19 dans notre pays, je crains que l’épidémie ne soit bien partie pour nous assommer trois fois plutôt que deux. La crise sanitaire ne fait aucun doute, non plus que le brutal ralentissement économique résultant directement des mesures de confinement prises pour enrayer la contagion. Mais voilà que se profile aussi une sorte de mystique politique sur le thème « rien ne pourra plus être comme avant » qui ressemble pourtant comme deux gouttes d’eau à l’étatisme que la France pratique avec délectation depuis 1945. Lire la suite

Jésus, 12 ans, indiscipliné… et fils de Dieu !

ARTICLE  DE  PÂQUES  2020  :  Jésus, 12 ans, échappe à la surveillance de ses parents qui, morts d’inquiétude, le retrouvent trois jours plus tard au Temple de Jérusalem.

Quand, dans la semaine qui précède sa mort et sa Résurrection, Jésus se rend à Jérusalem avec ses disciples pour fêter la Pâque comme le veut la tradition juive, ce n’est pas la première fois qu’il fait ce pèlerinage. Dans les quelques versets de son évangile consacrés à l’enfance de Jésus, Luc nous apprend en effet que :

« Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume. » (Luc 2, 41-42)

Lire la suite

CORONAVIRUS : pas question qu’il TUE aussi la PARITÉ H/F ! 🙂

S’il est une chose que le Coronavirus ne parviendra pas à tuer, c’est bien la sacro-sainte égalité entre les hommes et les femmes érigée en grande cause du quinquennat par Emmanuel Macron lui-même ! Marlène Schiappa s’y engage, qui a missionné dimanche 5 avril dernier la député LREM Céline Calvez afin qu’elle fasse des propositions pour assurer à la virgule près « la place des femmes dans les médias en période de crise ». Lire la suite

La haine du DON, cette autre forme de la haine de la LIBERTÉ

Et c’est reparti pour un tour !

« Commence par rendre l’ISF », s’exclame Gérard Filoche sur Twitter en direction du ministre du budget Gérald Darmanin. « L’appel aux dons, quelle honte ! » s’insurgent des soignants chez Mediapart. « Trop, c’est trop, la solidarité nationale, c’est l’impôt », tempête de son côté le secrétaire national d’EELV Julien Bayou. Lire la suite

Coronabonds ou la FARCE de l’appel à la « solidarité » dans l’UE

Info du 6 mai 2020 : Dans un jugement rendu hier 5 mai 2020, la Cour constitutionnelle allemande jette un froid sur le programme de rachat de dette (quantitative easing ou QE, c’est-à-dire in fine planche à billets qui lèse les épargnants) initié par la BCE après la crise de 2008 – politique poursuivie aujourd’hui dans le contexte du Covid-19. Une pierre de plus dans le jardin des pays, comme la France, qui comptent sur les QE et sur les surplus budgétaires des autres pays via des coronabonds par exemple pour poursuivre leur politique budgétaire laxiste. Replay :

Publier le 1er avril, jour des farces et attrapes, ou repousser au lendemain eu égard au « sérieux » terriblement technocratique véhiculé par le terme Coronabonds ?

Je me décide finalement pour ce mercredi 1er avril car si la demande pour l’émission d’une dette européenne est effectivement en train d’atteindre un volume sonore non négligeable dans les débats entre Lire la suite