Démocratie participative : Attention, arnaque (citoyenne) !

La ville de Lille se flatte de toujours conserver « une démocratie d’avance ». La preuve, c’est Pierre Mauroy(*) qui a institué les Conseils de quartier plus de 20 ans avant que la loi n’en fasse l’obligation aux villes de plus de 80 000 habitants à partir de 2002. Et c’est encore lui qui a demandé à un ancien recteur de l’Université catholique de Lille, Michel Falise, de plancher sur le concept de « démocratie participative » avec comme résultat la création du premier Conseil communal de concertation de France en 1996. Lire la suite