Remaniement : Avec Castaner, le changement, c’est … non rien.

Mise à jour du mardi 16 octobre 2018 : La politique, c’est se placer « au bon endroit et au bon moment, sans forcément savoir ce que sera l’après » disait Castaner. Eh bien, l’après du moment, pour Castaner, c’est qu’il est nommé ministre de l’Intérieur en remplacement de Gérard Collomb. PORTRAIT [Replay] :

Le macronisme a-t-il prospéré en partie sur la frustration née d’une gestion des troupes menée à la hussarde depuis la rue de Solférino plus que sur une franche adhésion au nouveau concept politique « printanier » lancé par Emmanuel Macron ? A-t-il surtout représenté une opportunité de promotion politique inattendue pour des quadras et des quinquas désespérément englués dans les épaisseurs glauques de la Hollandie ? Lire la suite