McDonald’s et les nuisances du syndicalisme à la française

Idéologiquement opposé à la libre entreprise, le syndicalisme d’extrême-gauche à la française, loin d’assurer la défense des salariés, constitue en fait une obstruction permanente à la liberté d’entreprendre conjuguée à des stratégies personnelles pour abuser des statuts protégés garantis par notre code du travail.

Il y a quelques mois, je vous racontais comment, de FO à la confédération paysanne de José Bové sans oublier Jean-Luc Mélenchon, toute la planète anti-capitaliste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food s’était mobilisée pour « sauver » un restaurant McDonald’s de Marseille en grande difficulté que son propriétaire voulait céder à un repreneur. Or l’histoire rebondit ces jours-ci et confirme amplement que les chefs d’entreprise pris à la gorge par une bonne intersyndicale bien politisée n’ont qu’une idée en tête : se débarrasser des éléments les plus jusqu’au-boutistes pour sauver leur entreprise. Lire la suite

Capitalisme : L’objet idéal de votre indignation, Since 1750.

Depuis la fin du baroque et la mort de Bach (1685-1750), rien ne va plus sur cette planète. Alors que tout n’était que luxe, clavecin et volupté, il a fallu que des individus véritablement sans scrupule se mettent à étudier les sciences, la médecine, l’économie ; il a fallu que des apprentis sorciers irresponsables comme Turgot en France ou Adam Smith au Royaume-Uni se mêlent de chercher les lois de la richesse des nations ; il a fallu que des profiteurs de la pire espèce commencent à exploiter les ressources et les hommes. On ne les remercie pas : qu’on parle d’inégalités sociales ou d’environnement, le capitalisme nous a précipités au bord de l’abîme ! Lire la suite

Chez McDo, le plus indigeste, et de loin, ce sont les syndicats !

Une histoire vraie et navrante sur le pouvoir de nuisance du syndicalisme à la française. 

Drame absolu dans les quartiers nord de Marseille ! Pas une nouvelle fusillade, événement somme toute banal, mais un McDo bien mal en point qui risque de disparaître. Curieusement, de la CGT à Mélenchon et de SUD à la Confédération paysanne de José Bové, toute la planète écolo, anti-capitaliste et alter-mondialiste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food, quitte à vandaliser ses enseignes à l’occasion, se mobilise pour « sauver » le restaurant. Ce n’est pas le moindre paradoxe de cette affaire qui montre aussi avec beaucoup d’éclat que rien ne vaut une bonne intersyndicale bien politisée pour étouffer une entreprise. Lire la suite

SNCF : une réforme entre « OUI » et « non »

La nouvelle publicité de OUI.sncf est bien étrange. Mais quand on la rapproche des mesures annoncées avant-hier par le Premier ministre Edouard Philippe pour réformer notre vénérable monopole ferroviaire, on ne peut s’empêcher de lui trouver des accents subliminaux très révélateurs. A l’appui du slogan « OUi.sncf libère vos envies de voyage », on voit une cantatrice plus vraie que nature lancer des « Oui » stridents qui brisent un à un des blocs de glace desquels se libèrent des idées de voyage et des voyageurs redevenus heureux. Lire la suite

Réformer la France : tout un programme !

Comment parvenir à réformer la France ? Eternelle question. Elle vient aujourd’hui spontanément sur les lèvres alors que le pays est en pleine confusion. Les manifestations étudiantes, les violences des casseurs, les pénuries d’essence orchestrées par les blocages de la CGT, et maintenant les grèves votées dans nos 19 centrales nucléaires visent à faire plier le gouvernement sur la loi Travail, alors que cette loi, copieusement modifiée pour mieux passer (par 49.3 !) auprès des contestataires, n’apporte que des changements minimes par rapport à ce qui existe déjà dans le code du travail actuel. Lire la suite