La Cour des Comptes a raison… jusqu’à un certain point

L’examen du projet de loi du gouvernement sur le pouvoir d’achat, soit un paquet de nouvelles dépenses publiques à 20 milliards d’euros, débute ce lundi 18 juillet à l’Assemblée nationale. D’après les échos qu’on a des discussions préalables en commission des finances, on devine que les débats seront animés, mais pas vraiment dans le sens d’un retour à une certaine sobriété budgétaire Lire la suite

PLF 2022 : dépenses, non-sens et foutage de gueule

Mise à jour du 5 novembre 2021 : Le gouvernement a révisé son PLF 2022 pour tenir compte des dépenses (plan d’investissement France 2030 et revenu d’engagement pour les jeunes) non incluses dans son premier jet.
Croissance :  6,25 % en 2021 (contre 6 % dans le document initial) et 4 % en 2022.
Inflation : inchangée à 1,5 % en 2021 et 2022, ce que le HCFP juge faible pour 2022.
Déficit public : 8,1 % en 2021 (contre 8,4 %) et 5 % en 2022 (contre 4,8 %) dont 4 % pour le déficit structurel.
Dette publique : 115,3 % et 113,5 % du PIB en 2021 et 2022, soit en léger retrait par rapport au PLF initial.
Dans son second avis, le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) regrette que le surcroît de recettes attendues grâce à une meilleure croissance de l’activité ne soit pas consacré au désendettement mais à des dépenses supplémentaires et souligne que le retrait du ratio de dette publique n’est pas le résultat « d’une réduction du déficit public mais d’opérations de gestion de trésorerie de l’État. »

Alors que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire vient de présenter officiellement le cinquième et dernier Projet de loi de finances du quinquennat Macron (PLF 2022), nos différents médias nous rappelaient à juste titre qu’il faut remonter à l’année 2016 pour trouver un rapport du Haut Conseil des finances publiques (HCFP) aussi ouvertement sévère pour les projections chiffrées du gouvernement en place.

Voilà qui n’est pas peu dire ! Lire la suite