GREENPEACE : 50 ans et toujours aussi, heu, disons… JEUNE ?

Mise à jour du 2 novembre 2022 : À la longue liste des exactions-rebellions accomplies avec beaucoup de bonne conscience par les radicaux du climat et de la planète, on peut ajouter maintenant la mode de l’ensoupage d’œuvres d’art et la multiplication des actions violentes. Je titre sur Greenpeace, mais n’oublions pas Extinction Rebellion, Youth for Climate, Just Stop Oil, Bassines Non Merci, Soulèvements de la Terre et tous les autres.

L’action – non, trop banal, on parle quand même d’un activiste de la planète et du climat. On parle quand même de l’immense Greenpeace, cinquante ans de luttes environnementales au compteur. Alors disons plutôt « le happening ». Ou mieux, « la performance ». Le mot combine à merveille l’apparente spontanéité de l’événement, la créativité de l’ONG et l’exploit espéré de l’activiste.

Donc la performance devait être merveilleusement spectaculaire et spectaculairement médiatique Lire la suite

Entretien avec Patrick Moore : « J’ai QUITTÉ Greenpeace pour revenir à l’écologie »

Replay du 9 août 2019 : En ce moment, on nous vend beaucoup l’écologisme du sensationnalisme et de la peur, mais il existe aussi l’écologisme de la science et de la raison. Entretien avec Patrick Moore, ex-membre fondateur de Greenpeace :

Co-fondateur de Greenpeace en 1971, directeur de Greenpeace International et haute figure de la lutte contre la pollution minière, le massacre des bébés phoques ou le nucléaire militaire, Patrick Moore a fini par se trouver en désaccord croissant avec ses collègues écologistes – sur le chlore, le nucléaire… – au point de quitter l’ONG avec fracas en 1986.  Lire la suite