Points bonus pour les boursiers ou l’égalitarisme en mode délire

Ne croyez surtout pas que le défi de l’enseignement supérieur consiste à fournir les meilleures formations aux meilleurs étudiants dans une multitude de domaines en évolution constante, très variés et adaptés à toutes sortes de profils pouvant aller de l’Intelligence artificielle aux métiers du tourisme – pour citer deux exemples d’aptitudes très différentes – afin de leur ouvrir une vie d’adulte autonome sur le plan économique comme sur le plan personnel, car ce n’est absolument pas le cas. Lire la suite

L’édifiante leçon de Parcoursup : la sélection a la cote !

Tout comme les cheminots actuels persistent et signent – et « vot’actionnent » – contre la réforme de la SNCF alors qu’ils ne sont nullement concernés par la fin du recrutement à leur statut, la mobilisation houleuse des étudiants d’extrême-gauche contre la sélection prévue dans la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE) à travers la procédure Parcoursup pour l’accès à l’université ne faiblit pas non plus, tout en ne les concernant pas plus. Lire la suite

« La Commune de Tolbiac » ou la nouvelle sitcom du printemps 18

Mise à jour du vendredi 20 avril 2018 : le blocage de l’université de Tolbiac a été levé tôt ce matin suite à une opération de police qui s’est déroulée « dans le calme » et « sans incidents » selon les déclarations de la préfecture de police.
Mise à jour du Mardi 24 avril 2018 : Suite à l’évacuation, des « rumeurs », relayées par des « témoins », faisaient état d’un mort, puis d’un blessé grave, puis d’un étudiant dans le coma. Aussi bien la Préfecture de Police que les Hôpitaux de Paris ont démenti tout ceci, ce qui a alors donné lieu à la thèse du « mensonge d’Etat ». Mais Libération a fait sa petite enquête. Il en résulte que ce sont les communiqués officiels qui étaient dans le vrai et les « témoins » mélenchonistes qui mentaient.

Et c’est reparti pour la « convergence des luttes » ! L’élection présidentielle de l’an dernier, quoique assez riche elle-même en rebondissements spectaculaires, nous avait fait perdre le fil de nos célèbres festivals syndicaux de printemps, mais Dieu merci, tout est enfin redevenu normal ! Dans la foulée des cheminots guidés par la bannière rouge de la CGT contre la fin de leur recrutement au fameux statut, pilotes de lignes, étudiants, éboueurs, fonctionnaires … tous protestent, tous manifestent, tous font grève. « France is back », pourrait-on dire, et ça tombe drôlement bien car on a justement le cinquantenaire de mai 68 à célébrer ! Lire la suite