Cet été, lisez Pulp Libéralisme !

Alors que l’été nous revient, alors que nous allons jouir de plus de temps libre pour nous détendre et nous livrer à des activités de notre choix, j’aimerais vous proposer une lecture de vacances extrêmement originale : Pulp Libéralisme(*) de Daniel Tourre. Sous-titre : la tradition libérale pour les débutants.

« Original », quand on parle du libéralisme, n’est pas un vain mot. Non seulement Daniel Tourre nous propose de découvrir les « origines » véritables du libéralisme, et pas leur caricature grossière, qu’on pourrait résumer par « loi du plus fort, culte du profit et règne de l’égoïsme », mais il nous engage de plus dans une activité hors de la banalité tant l’environnement français prend soin jour après jour d’éradiquer tout ce qui pourrait nous rapprocher un tant soi peu de l’idée libérale.  Lire la suite

Travail et libéralisme : « C’est fou, les malentendus idéologiques ! »

Ce matin, j’emprunte mon titre à une expression utilisée il y a une dizaine de jours par la journaliste Natacha Polony dans une de ses revues de presse matinales sur Europe 1 (vers 3′ 20″) : « C’est fou les malentendus idéologiques, mais c’est quand même un drame » a-t-elle déploré à l’antenne. Elle faisait référence au troisième baromètre sur le libéralisme publié par le quotidien l’Opinion avec l’institut de sondage IFOP et le think tank Génération libre, dont j’ai dit deux mots récemment. Pour elle, il y a « malentendu idéologique » car dans ce sondage, la valeur « capitalisme » est située au bas de l’échelle des choix des Français (31 % seulement l’approuvent) tandis que le journal, tout à l’inverse,  commente sur la préférence de ces mêmes Français qui irait à un capitalisme de concurrence par opposition à un capitalisme de connivence.  Lire la suite