Bataille de Mossoul : début de la fin pour Daesh ?

Mise à jour du dimanche 9 juillet 2017 : Le Premier ministre irakien a annoncé ce jour la libération de Mossoul par victoire de l’armée irakienne sur les forces de Daesh. L’offensive pour libérer cette ville du Nord de l’Irak, bastion de l’Etat islamique, avait débuté le 17 octobre 2016 avec l’aide de la coalition internationale formée spécialement contre Daesh en 2014. Dès le 1er novembre 2016, l’armée avait pénétré dans Mossoul mais il aura donc fallu encore 8 longs mois de violents combats au sol pour aboutir à la libération définitive (voir article ci-dessous).

Comme je l’indiquais en février 2015 dans un article consacré à dresser un portrait des groupes terroristes Daesh et Boko Haram, le premier, aussi appelé Etat islamique ou EI, a été créé en 2006 et s’est rapidement constitué un territoire important dans un Irak fragilisé par la guerre. En 2013, il s’est étendu en Syrie à la faveur de la déstabilisation induite par la guerre civile. Puis il a aussi pris pied en Libye en 2014 dans les décombres de l’après-Kadhafi.  Lire la suite

« Vendredi 13 » : Je m’associe à l’Hommage national (mais …)

Logo CPCe matin, j’oublie la politique. J’ai pavoisé mon blog aux couleurs de la France et je m’associe à l’Hommage national qui va être rendu dans quelques heures aux cent trente morts et aux nombreux blessés dans les attentats commis « Vendredi 13 » par les terroristes islamistes de Daesh. A tous ceux qui ne voient dans cette cérémonie qu’une vulgaire récupération électoraliste, j’aimerais dire ceci : ne nous trompons pas, ce n’est pas François Hollande qu’on honore, ce n’est pas le Parti socialiste ou des ministres ou des hommes politiques, ce sont bien les victimes de Daesh, et elles méritent tout notre hommage. Mais … je n’en pense pas moins. Il existe en effet toute une série de « mais » et de réserves en suspens qui méritent examen. L’un n’empêche pas l’autre.  Lire la suite

Quelques idées simples pour un Moyen-Orient compliqué

On s’intitule un beau jour blogueur, ou blogueuse, et on s’imagine, plein d’ardeur et de bonne volonté, qu’on va « décrypter » la France, le monde et tout l’univers grâce au seul pouvoir de quelques neurones en ordre de marche associés à un accès à internet et un téléphone portable. Mais un jour, alors qu’on croyait avoir bien clarifié ses idées, on est pris de vertige tant les informations précises sont difficiles à obtenir et tant les opinions alentours sont si nombreuses à être diamétralement différentes des vôtres. On, c’est moi, bien sûr. Et la question qui me plonge aujourd’hui dans la perplexité, c’est celle qui englobe Daesh et les réfugiés du Moyen-Orient.  Lire la suite