Chômage (III) : Quand le taux britannique tombe à … 3,8 % !

L’Office for National Statistics, c’est-à-dire l’équivalent britannique de notre INSEE, vient lui aussi de publier ses chiffres sur l’emploi au premier trimestre 2019. On apprend ainsi que le taux de chômage du Royaume-Uni est tombé à 3,8 % (graphe ci-dessous), alors que la France continue à planer à 8,8 %. Cet exemple particulièrement révélateur, mais pas unique en Europe, constitue un excellent prolongement de mes deux articles précédents sur le chômage français qui persiste à être structurellement élevé (Chômage I) et sur les fausses solutions keynésiennes (Chômage II). Lire la suite

Chômage (II) : Keynes détruit l’emploi et Rueff démolit Keynes

Ou pourquoi il faut en finir avec « l’ère keynésienne ».

Ainsi que je vous le disais en conclusion de mon précédent article consacré au niveau élevé du chômage français relativement aux autres pays comparables, l’économiste Jacques Rueff (1896-1978) a toujours considéré que les politiques de relance inspirées des théories keynésiennes – très en vogue en France – relevaient d’un « monde de magicien » et finissaient inéluctablement par aggraver le fléau du chômage qu’elles ambitionnaient au départ d’éradiquer : Lire la suite

Chômage (I) : Quand l’exception française invalide Keynes

Nos ministres de Bercy Bruno Le Maire et Gérald Darmanin le répètent partout et Emmanuel Macron l’a redit avec force lors de sa conférence de presse de clôture du Grand débat : la politique économique du gouvernement est en train de porter ses fruits ! La publication des comptes publics 2018 avait eu tendance à semer le doute puisqu’on n’observait pas vraiment la baisse des dépenses, impôts et dette publique proclamée partout, mais cette fois, on tient enfin une vraie preuve : le chômage a encore baissé ! Lire la suite

Chômage : à la recherche de l’inversion disparue

Déjà ragaillardi par une popularité un peu moins moribonde que le mois précédent, nul doute qu’Emmanuel Macron aura accueilli avec plaisir les chiffres du chômage du 4ème trimestre 2018. Publiés vendredi 25 janvier dernier par la DARES, c’est-à-dire la direction des études et statistiques du ministère du Travail, ils font état d’un recul du nombre de chômeurs en catégorie A de 42 000 personnes après plusieurs trimestres de hausse. L’inversion tant attendue serait-elle enfin là ?  Lire la suite

La révolte des Gilets jaunes, c’est chez nous et nulle part ailleurs

Ou les 3 graphiques d’une France qui tombe et qui, pour son malheur, recommence toujours les mêmes erreurs.

Après avoir essayé d’abord de préserver son vorace programme de transition énergétique grâce à l’annonce de quelques « aides » supplémentaires (lire « dépenses »), Emmanuel Macron a finalement décidé jeudi dernier d’annuler la hausse des taxes sur les carburants qui devait prendre effet au 1er janvier 2019. Première revendication des Gilets jaunes, c’était aussi la première mesure à prendre, prélude, peut-être, à une prise de conscience que trop d’impôts déversés dans trop de dépenses discutables finissent par tuer le pays. Lire la suite

Job HOPPS, l’appli qui positive le temps partiel

Un nouvel épisode de ma rubrique « Les Lib’Héros du Quotidien » #LesLibHérosDuQuotidien

D’où viennent les bonnes idées ? S’il existait une recette unique et infaillible, ça se saurait. Mais en ce qui concerne Samuel Dewitte, DRH de l’entreprise Hopps Group d’Aix-en-Provence, c’est incontestablement son expérience de terrain auprès de ses 18 500 salariés à temps partiel qui l’a amené à imaginer l’application mobile Job HOPPS avec géolocalisation, afin de leur permettre, s’ils le souhaitent, de compléter leur activité avec un second CDI à temps partiel près de chez eux ou près de leur premier lieu de travail. Lire la suite

#Urssaf : Moi, Macron, Président, je vais vous faire aimer l’Etat !

Séquence touchante, la semaine dernière, pour nous expliquer que non, le socialisme n’est pas mort ! Au moment précis où nos grandes consciences syndicales d’extrême-gauche descendaient une fois de plus dans « la rue » préférée de Mélenchon pour s’opposer, avec plus de courroux que de manifestants, à la célèbre « casse » de notre modèle social, au moment précis où le Parti socialiste canal historique poursuivait sa course au néant numérique, Emmanuel Macron relevait avec panache le défi du socialisme idéologique 2.0 en assurant mardi dernier à un public de jeunes entrepreneurs : « Votre amie, c’est l’Urssaf » ! Vidéo, 54″ : Lire la suite

Macron : un an après, le roi de la com’ est un roi nu

REPLAY du 31 août 2018 : La rentrée gouvernementale 2018 est lugubre. Après plus d’un an de macronisme, le chômage s’incruste, la croissance est en berne, l’équation budgétaire est toujours aussi périlleuse et la cote de popularité de Macron est au plus bas, sur fond « d’affaires » pas toujours ragoûtantes et de polémiques plus ou moins justifiées. Dernière en date, d’après le Président, les Français, qualifiés de Gaulois, seraient réfractaires au changement. Il n’a pas complètement tort mais il n’a pas complètement raison non plus.
→ Ce que j’ai envie d’écrire sur tout ceci, je l’ai déjà écrit avant l’été. Donc voici en Replay :

Il paraît qu’Emmanuel Macron s’amuse beaucoup des nombreuses réactions provoquées par le fameux cliché (photo de couverture) pris après le concert électro de la fête de la musique à L’Elysée. D’après lui, les Français « adorent » ce genre de communication « décalée ». Décalée, c’est le mot. La disposition du groupe fait très famille royale d’Angleterre réunie à Balmoral pour les vacances, tandis que les participants rappellent plus le style bling bling de l’univers Diana Elton John. Mais les français adorent-ils ? A lire les sondages, c’est loin d’être évident. Lire la suite

Social : « pognon de dingue » et méthode Macron

Sidération totale, mercredi dernier au réveil, sur notre agora nationale ! Dans une courte vidéo validée par l’Elysée et tweetée dans la nuit par la conseillère presse du Président, on découvre un Emmanuel Macron en flagrant délit de profanation du modèle social que le monde entier nous envie : d’après lui, on y met « trop de pognon », ça déresponsabilise, et les gens sont quand même pauvres. Voilà bien des idées nauséabondes directement inspirées par le thatchérisme le plus décomplexé ! Lire la suite

Banlieues : Macron « insulte » les étatistes … et désole les libéraux

Mardi 22 mai dernier, grande cérémonie à l’Elysée. Grand-messe, pourrait-on dire. Sous le titre « La France, une chance pour chacun », le Président avait en effet convié le Tout-Vivrensemble de nos quartiers et territoires – ministres, élus, responsables associatifs, habitants, chefs d’entreprise – afin de leur présenter ses projets pour les banlieues. Lire la suite