Le grand parti de Jaurès, Blum et Mitterrand sera-t-il le tout petit parti de NVB ?

MAJ du mercredi 7 mars 2018 : Ce soir, débat entre les 4 prétendants à la direction de ce parti fantôme. NVB n’est finalement pas candidate, mais la problématique du PS reste celle que je décrivais il y a 2 mois dans l’article ci-dessous :


Il est question, une fois de plus, de refonder le PS – et NVB est considérée en interne comme pouvant éviter provisoirement un éclatement ultime avant effacement. Mais le Parti socialiste a-t-il encore la moindre raison d’exister ?

Jusqu’où la gauche française va-t-elle aller dans la division cellulaire ? Avec les 6 à 8 % recueillis par le Parti socialiste (PS) aux premiers tours des élections présidentielles et législatives récentes – après des pics à 37 % en 1981 et 1988, on pourrait croire que le grand parti de Jaurès, Blum et Mitterrand a atteint son minimum absolu et qu’il a été suffisamment réduit par les derniers événements électoraux pour ne plus réunir en son sein qu’un ensemble d’adhérents et de dirigeants parfaitement homogènes sur le plan idéologique.  Lire la suite