2017 : Hollande se représentera donc le chômage s’inversera

Mise à jour du vendredi 2 décembre 2016 : Après avoir brossé un tableau flatteur de son action à la tête de l’Etat depuis 2012, le Président François Hollande a annoncé hier soir qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle de 2017. Lire détails ici

Chômage France 0716Mise à jour du jeudi 25 août 2016 : La DARES a publié hier ses chiffres du chômage à fin juillet 2016, et il parait que Hollande, dont le vocabulaire s’enrichit tous les jours, a poussé un « OUF » de soulagement. Eh oui, le nombre de chômeurs en catégorie A baisse à peu près régulièrement depuis 3 à 4 mois. Ces personnes sont-elles à nouveau dans un emploi ? Bien sûr que non, elle sont dans les habiles catégories de la formation et des stages, voire des grands travaux, dont on parle beaucoup moins (voir tableau ci-contre) mais que Hollande a placées au sommet de ses priorités dans son projet de se représenter, à défaut de vraiment lutter contre le chômage (voir article ci-dessous). Voir aussi : Chômage : bazar bizarre.


En septembre 2012 François Hollande annonçait avec beaucoup d’assurance à Claire Chazal que la courbe du chômage devait s’inverser avant un an. Il s’y était engagé, il s’y engageait, il s’y engagera jusqu’à son dernier souffle, enfin, jusqu’à la fin de son mandat, puisque bien sûr il ne pense absolument pas à la suite. Depuis, les mauvais chiffres s’accumulant, l’échéance a été repoussée de nombreuses fois, attestant de l’inanité complète des politiques retenues pour y parvenir. Mais ce matin, on va voir ce qu’on va voir, le Président va annoncer pour la millième fois un grand plan pour sa réélection, heu pardon, pour l’emploi. Lire la suite

2016 : Les vœux du Président … et Bonne Année !

 5 janvier 2016

5 janvier 2016

En moins de dix minutes Marseillaise comprise, François Hollande s’est livré jeudi 31 décembre dernier à son quatrième rituel des vœux du Président aux Français. « Mes chers compatriotes, les vœux que je vous présente ce soir ne ressemblent à aucun de ceux qui les ont précédés » a-t-il tout d’abord déclaré. Ce n’est pas faux. L’année 2015 n’a ressemblé à aucune autre depuis longtemps par la façon dont la France est devenue sur son sol la cible meurtrie et répétée du terrorisme islamiste. La nécessaire réponse à apporter à cette situation de mise en danger de la population, ainsi que l’échec assez net des politiques économiques engagées en 2015, font que l’état d’esprit présidentiel et gouvernemental est aujourd’hui bien différent de celui qui animait les voeux prononcés exactement un an auparavant par le Président.  Lire la suite