McDonald’s et les nuisances du syndicalisme à la française

Idéologiquement opposé à la libre entreprise, le syndicalisme d’extrême-gauche à la française, loin d’assurer la défense des salariés, constitue en fait une obstruction permanente à la liberté d’entreprendre conjuguée à des stratégies personnelles pour abuser des statuts protégés garantis par notre code du travail.

Il y a quelques mois, je vous racontais comment, de FO à la confédération paysanne de José Bové sans oublier Jean-Luc Mélenchon, toute la planète anti-capitaliste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food s’était mobilisée pour « sauver » un restaurant McDonald’s de Marseille en grande difficulté que son propriétaire voulait céder à un repreneur. Or l’histoire rebondit ces jours-ci et confirme amplement que les chefs d’entreprise pris à la gorge par une bonne intersyndicale bien politisée n’ont qu’une idée en tête : se débarrasser des éléments les plus jusqu’au-boutistes pour sauver leur entreprise. Lire la suite

Chez McDo, le plus indigeste, et de loin, ce sont les syndicats !

Une histoire vraie et navrante sur le pouvoir de nuisance du syndicalisme à la française. 

Drame absolu dans les quartiers nord de Marseille ! Pas une nouvelle fusillade, événement somme toute banal, mais un McDo bien mal en point qui risque de disparaître. Curieusement, de la CGT à Mélenchon et de SUD à la Confédération paysanne de José Bové, toute la planète écolo, anti-capitaliste et alter-mondialiste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food, quitte à vandaliser ses enseignes à l’occasion, se mobilise pour « sauver » le restaurant. Ce n’est pas le moindre paradoxe de cette affaire qui montre aussi avec beaucoup d’éclat que rien ne vaut une bonne intersyndicale bien politisée pour étouffer une entreprise. Lire la suite

Une autre écologie est possible ! (VIII) Et si on lavait plus vert ?

Article écrit en commun par   h16 et Nathalie MP.

Plongez sous votre évier, bousculez les pots de crème de votre salle de bain, jetez un œil dans vos placards de cuisine, regardez le logo de McDonald’s et laissez-vous guider par le vert (ou le bleu ciel, symbole de l’eau et de la vie). Des prés fleuris ! Des ruisseaux purs et joyeux ! Des neiges éternelles ! Des oiseaux qui gazouillent ! Des bébés joueurs au milieu de serviettes duveteuses ! Des chatons encore plus mignons ! En quatre nuggets et deux tubes de dentifrice, vous venez de vous acheter du développement durable et de l’environnement éco-responsable pour quelques euros. Vous vouliez du beau, du bon, du bonheur, mélange de naturel, de verdure et de précaution ? On vous en donne à la pelle sur tous vos écrans publicitaires et dans tous les rayons de vos supermarchés. À l’écologie en tofu massif des ONG répond le « Greenwashing », l’écologie vert ripolin des annonceurs. De quoi s’agit-il exactement ?  Lire la suite