2022 : « Je serai au second tour » – et autres blagues de campagne

C’est incompréhensible. À dix jours du premier tour de l’élection présidentielle 2022, la campagne électorale ne parviendrait pas à intéresser les Français ! D’après l’institut de sondage Ifop, seulement 56 % d’entre eux ont évoqué le sujet dans leurs conversations de la semaine dernière alors qu’en 2017, ils étaient 80 % à le faire à la même époque ! Ne dirait-on pas que les Français trouvent la campagne mortellement ennuyeuse ?

Alors permettez-moi de m’insurger. C’est trop injuste ! Lire la suite

2022 : FH se rêvait en « Capitaine France » – mais restera citrouille

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, on réalise une fois de plus avec effroi qu’on n’a pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider ! Lire la suite

François Hollande pique sa crise de SÉGOLÉNISATION aggravée !

Question pas si subsidiaire que ça : mais où est donc passé le Parti socialiste ?

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l’ancien chef de l’État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : « pour l’instant », il n’est pas candidat. Mais comme « ça ne va pas bien » – sous-entendu, à gauche, vous l’aurez immédiatement compris – forcément, il s’interroge : Lire la suite

Hollande et le risque des extrêmes : de qui se moque-t-il ?

Comme un peu toute la France, qui ne parle plus que de cela depuis une bonne semaine, il semblerait que François Hollande ait vu surgir des sondages un risque politique majeur : et si on avait un second tour Mélenchon Le Pen ? Et si, dimanche soir prochain, il ne restait plus d’autre choix aux Français que les extrêmes ? Il ne sera pas dit que François, presque pape en l’occasion, ne mettra pas tout son poids moral, toute sa personnalité irréprochable, toute sa force de conviction et toute l’excellence de son fantastique bilan dans la balance du débat électoral pour alerter les Français et leur éviter pareil désastre.  Lire la suite

François Hollande, 1er touriste de France !

On a bien ri la semaine dernière lorsqu’on a appris que le fantomatique ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, démissionnaire pour une petite histoire ordinaire d’emplois fictifs, était remplacé par le ministre du Tourisme alors que l’État d’urgence est théoriquement toujours actif : Lire la suite

2017 : Les vœux du Président … et Bonne Année !

Année d’élection présidentielle, année d’alternance possible, et même peut-être (rêvons un peu) année zéro d’une transformation graduelle mais impérieusement nécessaire de nos structures afin de retrouver liberté, légèreté et agilité dans un monde qui s’annonce mouvementé sur le plan géopolitique comme sur le plan économique, 2017 est plus que d’habitude l’occasion pour nos nombreux hommes politiques, dirigeants ou pas, candidats ou pas, de nous adresser des vœux pleins de sollicitude non dénués de sollicitation électorale.  Lire la suite

Loi Travail : Hollande s’est-il tiré une balle dans le pied ?

contrepoints-2Mes deux derniers articles consacrés à la situation intérieure de la France remontent à plus de trois semaines. Après avoir pris quelques chemins de traverse, je braque à nouveau mon regard sur la politique française et j’observe avec inquiétude que non seulement rien n’a changé depuis, mais qu’au contraire tout a empiré, tout a dégénéré, tout est parti en vrille. Comme je n’y décrivais pas le moins du monde une situation idyllique, ni même à peu près paisible, imaginez où nous en sommes aujourd’hui ! Et dans ce contexte qui semble complètement hors contrôle, qui voit pratiquement tous les Français, pour des raisons différentes, se liguer contre le gouvernement, François Hollande s’imaginerait pouvoir être réélu en 2017 fingers in the nose ? De plus en plus difficile à croire. Lire la suite

— Le Président : « Ça va mieux ! » — Les Français : « Non, mais ne changeons rien. »

Jeudi 14 avril dernier, le Président de la République a tenté de partir à la « reconquête » des Français dans la nouvelle émission de France 2 Dialogues citoyens et il leur a dit : « Ça va mieux. » Quelques heures auparavant, Julien Dray, député de l’Essone et membre du Bureau national du Parti socialiste, préparait le terrain en assurant sur la chaîne parlementaire LCP que grâce à ses mesures clairvoyantes, le gouvernement « est en train de réussir économiquement. » D’après lui, la France bénéficierait même de « résultats macro-économiques remarquables. » Seul petit problème, « visiblement, personne ne s’en rend compte. »   Lire la suite

« Vendredi 13 » : Je m’associe à l’Hommage national (mais …)

Logo CPCe matin, j’oublie la politique. J’ai pavoisé mon blog aux couleurs de la France et je m’associe à l’Hommage national qui va être rendu dans quelques heures aux cent trente morts et aux nombreux blessés dans les attentats commis « Vendredi 13 » par les terroristes islamistes de Daesh. A tous ceux qui ne voient dans cette cérémonie qu’une vulgaire récupération électoraliste, j’aimerais dire ceci : ne nous trompons pas, ce n’est pas François Hollande qu’on honore, ce n’est pas le Parti socialiste ou des ministres ou des hommes politiques, ce sont bien les victimes de Daesh, et elles méritent tout notre hommage. Mais … je n’en pense pas moins. Il existe en effet toute une série de « mais » et de réserves en suspens qui méritent examen. L’un n’empêche pas l’autre.  Lire la suite

« Vendredi 13 » : sous la grandeur, l’opportunisme

Mise à jour du samedi 28 novembre 2015 : Il y avait donc bien tout lieu de s’inquiéter des possibles dérives d’un état d’urgence prolongé de trois mois après les douze jours décrétés immédiatement après les attentats islamistes du « Vendredi 13 ». On apprend en effet ce matin par un article du Figaro que le gouvernement a utilisé les possibilités offertes par l’état d’urgence pour assigner à résidence 24 militants écologistes pendant toute la durée de la précieuse COP21 de Hollande afin de les empêcher de perturber cette dernière. Il me semble qu’on est très loin de la lutte contre le terrorisme de Daesh. La conclusion s’impose d’elle-même : on ne rogne sur nos libertés que pour le pire. 


Publié par Contrepoints le 19 novembre 2015

Publié par Contrepoints
le 19 novembre 2015

Quand François Hollande a pris place vendredi soir au Stade de France pour assister à un match de foot amical entre la France et l’Allemagne, c’était une soirée bien classique qui débutait pour lui. En plus de l’intérêt du jeu, il pouvait seulement espérer ne pas se faire trop huer par le public, contrairement à ce qui s’était passé à plusieurs reprises lors de déplacements antérieurs. Malgré les sombres prévisions des services de renseignements français quant à une nouvelle attaque depuis les attentats Charlie, il n’imaginait certainement pas qu’il en sortirait en urgence, exfiltré par ses gardes du corps, pour échapper à titre personnel à la boucherie répandue dans Paris par des terroristes islamistes à la fois très à l’aise pour agir et totalement déterminés à tuer et à mourir.  Lire la suite