L’audiovisuel public selon Riester: NETFLIX doit payer !

Mme MP, il serait temps de mettre un terme à votre anti-macronisme primaire ! Vous ne cessez de vous plaindre qu’Emmanuel Macron s’enfonce dans les traces de Chirac et Hollande réunis, que les dépenses publiques augmentent, que les impôts s’alourdissent et que la dette publique caracole, mais cette fois, ravalez vos lamentations car en 2020, la redevance télé va BAISSER grâce aux fabuleuses ÉCONOMIES réalisées par l’audiovisuel public ! Lire la suite

Mobilier national : PRIVILÈGES et MÉDIOCRITÉ en décor Louis XVI

Dans son rapport 2019, la Cour des comptes n’est pas tendre pour le Mobilier national. Direction et syndicats s’offusquent bruyamment… On comprend pourquoi : sous le lustre des tapis et des fauteuils Grand Siècle se cachent abus et privilèges des agents et accomplissement médiocre des missions.

C’est officiel, les magistrats de la Cour des comptes n’ont pas plus de coeur que de sensibilité artistique ! Avec leur immonde politique de la calculette et leur mesquinerie maladive pour des broutilles, ils vont finir par assassiner la création et les métiers d’art dans lesquels la France impose son excellence au monde entier depuis des siècles. Qu’on se le dise, faire des tapisseries « n’est pas rentable mais nécessaire » et s’attaquer à des professionnels aussi passionnés que ceux du Mobilier national et ses manufactures est une atteinte scandaleuse à l’esprit du beau ! Lire la suite

Vaisselle de Jupiter : c’est la faute à Colbert !

Ainsi donc, nous apprenions récemment que le palais de l’Elysée avait commandé à la Manufacture nationale de Sèvres un service de table de 1200 pièces dont le coût pourrait atteindre 500 000 € selon les savants calculs du Canard enchaîné. Peu après, il était question de la construction d’une piscine hors-sol pour le fort de Brégançon, villégiature présidentielle dont Emmanuel Macron a fait sa résidence d’été privilégiée. Lire la suite

L’anti-sexisme fait son cinéma

Mise à jour du dimanche 23 septembre 2018 : Conformément à ce qu’elle avait promis au début de l’année sous la pression des revendications du beau monde cinématographique, la ministre de la culture Françoise Nyssen a annoncé cette semaine la mise en place d’un bonus de 15 % à partir de 2019 pour les productions « exemplaires en matière de parité » hommes femmes. Vous voyez la dérive constructiviste et idéologique : faites comme on vous dit et vous aurez une récompense. Retour sur l’affaire :

Mais où se cachent donc les femmes ? Tout le monde sait qu’elles représentent 50 % de la population mondiale et pourtant, aucune d’elles ne faisait partie de la sélection pour le Grand Prix de la BD d’Angoulême en 2016, une seule (Jane Campion) a obtenu la Palme d’or à Cannes depuis le début de ce festival et – comble de l’horreur absolue – parmi tous les milliardaires recensés par Oxfam dans sa dernière étude, neuf sur dix cumulent l’odieux privilège d’être hommes et riches ! Lire la suite