Et si l’on remettait le POLITIQUE à sa place ?

Les résultats des législatives 2022 sont conformes à ce qu’on pouvait déjà en dire à l’issue du 1er tour : moins de majorité, plus d’opposition et nul espoir de réforme libérale. Livrons-nous cependant à une petite introspection : sommes-nous réellement prêts à soumettre nos vies à l’influence exclusive du politique ?

Je lisais hier dans Le Monde une enquête assez larmoyante sur la vie pas si rose que ça des femmes enceintes et des futures mères. On nous y expliquait que face au récit convenu de la maternité forcément heureuse, la parole des femmes se libère de plus en plus pour témoigner d’un envers du décor essentiellement constitué de souffrance, déprime, vergetures et isolement. Là n’est pas le thème central de mon article du jour, mais j’y trouve néanmoins un parfait exemple de ce que je veux vous dire. Lire la suite

ZEMMOUR, ce candidat libéral qui cache son libéralisme par stratégie électorale ? Laissez-moi RIRE !

Je fais suite à l’article publié hier par h16, blogueur libéral et éditorialiste de Contrepoints, sous le titre « Le dangereux périplaquisme de Zemmour ». Il s’agissait de dire que parallèlement à un certain nombre de constats tout à fait justes sur la bureaucratie française galopante conjuguée à un effondrement spectaculaire du régalien pour assurer la sécurité des Français, le journaliste potentiellement candidat à l’élection présidentielle de 2022 se montrait timide jusqu’à l’incohérence sur la question de principe de restriction des libertés induite par le pass sanitaire : Lire la suite

Carburants : concours de bêtise et de mauvaise foi chez les ministres

Mise à jour du 21 octobre 2021 – 22 h : Pour compenser la hausse du prix des carburants et d’autres effets inflationnistes, le gouvernement a opté pour une « indemnité inflation » de 100 € attribuable à toute personne gagnant moins de 2 000 euros nets par mois, soit 38 millions de Français. Coût de la mesure : 3,8 milliards. Délire fiscal d’un côté, open bar et clientélisme électoral de l’autre, ça promet.

Intéressant graphique que celui de l’Union française des industries pétrolières (UFIP) en date du 15 octobre 2021 reproduit ci-dessous. Il montre sans la moindre ambiguïté que chaque fois que nous prenons de l’essence ou du diesel, nous n’achetons pas un mais deux produits de prix à peu près équivalents : Lire la suite

La France, cet ENFER néolibéral… Non mais vraiment ?

Je crains que le débat économique en vue de la future élection présidentielle de 2022 ne soit très mal parti. Que l’on se tourne vers la droite ou vers la gauche de l’actuel Président, tout le monde s’accorde à dire que la France nage dans le « néolibéralisme » le plus destructeur depuis au moins trente ans et que l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée a eu pour effet de pousser cette situation à son paroxysme. Lire la suite

Sortie de crise : pour BLM, baisser la TVA comme l’Allemagne, c’est NON

Une étude de l’OCDE a confirmé hier ce dont on se doutait depuis un moment : la crise économique consécutive aux confinements anti Covid-19 s’annonce gravissime pour tout le monde et encore plus pour la France qui se retrouve avec une désespérante régularité dans le petit groupe des pays les moins performants. Lire la suite

Macron et les « Jours Heureux »

Dans son allocution du 13 avril dernier, Emmanuel Macron a exprimé sa conviction qu’après les difficultés du Covid-19, « nous retrouverons les Jours Heureux ». Une allusion explicite mais peu réjouissante au programme collectiviste du Conseil national de la résistance qui a fondé notre modèle social.

À voir la façon dont s’enclenchent les discussions sur le monde de l’après-Covid-19 dans notre pays, je crains que l’épidémie ne soit bien partie pour nous assommer trois fois plutôt que deux. La crise sanitaire ne fait aucun doute, non plus que le brutal ralentissement économique résultant directement des mesures de confinement prises pour enrayer la contagion. Mais voilà que se profile aussi une sorte de mystique politique sur le thème « rien ne pourra plus être comme avant » qui ressemble pourtant comme deux gouttes d’eau à l’étatisme que la France pratique avec délectation depuis 1945. Lire la suite

Le coronavirus de la récupération POLITICIENNE a encore frappé !

On commence à se dire que la crise sanitaire du coronavirus pourrait bien être aussi terrible en France qu’en Italie. On commence à se demander avec inquiétude si l’on aura assez de respirateurs pour tout le monde. On commence à se dire que le maintien des élections municipales de dimanche dernier a été une erreur colossale et l’on se demande quand, enfin, sera prise la décision de confinement généralisé qui, au point où nous sommes, permettra seule de mettre un frein sérieux à la propagation du virus. Lire la suite

La France, ce pays désemparé dirigé par des clowns

C’est triste à dire, mais si je veux trouver une nouvelle preuve toute fraîche du pipeau permanent que nous joue le gouvernement, il me suffit de me rendre sur le compte Twitter du ministre de l’économie Bruno Le Maire. Inutile de faire défiler les tweets très longtemps, ce que je cherche s’affiche généralement dans la première dizaine. Lire la suite

Migrants : et si l’on remplaçait les quotas par la vérité des flux ?

Depuis la crise aiguë de 2015, la question migratoire n’a jamais vraiment quitté notre actualité. Elle a même pris rang de premier enjeu politique pour des partis tels que le Rassemblement national et une partie des Républicains qui fondent leur réussite électorale sur la stricte défense identitaire de la France. Lire la suite