Pourquoi, comme HAYEK avant moi, « I am NOT a conservative »

REPLAY : Pendant quelque temps, le temps de réfléchir à la finalité de ce blog, son utilité, sa diffusion déprimante, je vais remettre en avant une série d’articles anciens plus spécialement consacrés au pourquoi et comment du libéralisme. (Je précise : pas de problème de santé de mon côté, juste la nécessité de redonner du sens à ce que je fais ici.)

Je commence par Friedrich Hayek et son important texte « Why I am not a conservative » (article publié initialement le 14 janvier 2018). En outre, j’attire votre attention sur mon « petit théâtre politique » dont j’ai placé les scènes les plus marquantes dans la colonne latérale du blog. Bonnes lectures !

Au détour des conversations que j’ai pu avoir avec différents membres de la famille libérale, il arrive souvent que mon interlocuteur me dise en substance : « Pour ma part, je suis libéral-conservateur, c’est-à-dire libéral en économie et conservateur sur le plan sociétal. » Et il me demande ensuite où je me situe selon cette variante particulière du libéralisme.  Lire la suite

Si « le privé est politique », alors la liberté disparaît

« Le privé est politique » expliquait récemment la candidate malheureuse à la primaire des écologistes Sandrine Rousseau au micro du web-magazine féminin-féministe Madmoizelle, « privé » signifiant ici vie privée, vie personnelle. En vertu de quoi elle voudrait voir reconnaître un délit de non-partage des tâches domestiques au sein des couples, écoféminisme de combat oblige (vidéo ci-dessous). Lire la suite

Pourquoi, comme Hayek avant moi, « I am not a conservative »

Au détour des conversations que j’ai pu avoir avec différents membres de la famille libérale, il arrive souvent que mon interlocuteur me dise en substance : « Pour ma part, je suis libéral-conservateur, c’est-à-dire libéral en économie et conservateur sur le plan sociétal. » Et il me demande ensuite où je me situe selon cette variante particulière du libéralisme.  Lire la suite

Attention, un CAMP DU BIEN peut en CACHER un autre !

contrepoints-2Nous sommes en France, pays aux 600 000 élus, moult fromages (au propre comme au figuré) et une propension au millefeuille administratif, mais une seule religion pratiquée avec ferveur par 99,9 % de la population, la religion du Dieu État. De ce fait, lorsque vous tenez un blog avec l’ambition de suivre l’actualité à travers une lunette libérale, vous êtes confronté à deux situations en apparence opposées mais aussi ambigües et désespérantes l’une que l’autre. Lire la suite