PARIS : Villani se lance à son tour dans « la politique autrement »

Mise à jour du dimanche 15 septembre 2019 : D’après un sondage Ifop-Fiducial, le premier après l’annonce de candidature de Villani, Hidalgo (PS) obtiendrait 24 % des voix, Griveaux (LREM) 17 % et Villani (dissident LREM) 15 %. Une liste LR menée par Rachida Dati recueillerait 14 % et la liste EELV 13 %.

Faire de la politique autrement, ne serait-ce pas tout bêtement faire de la politique à la mode en s’imaginant être plus… intelligent, compétent, légitime, etc. que tous les autres ? En s’imaginant être l’Élu de ses concitoyens plutôt qu’un élu parmi d’autres ?

Jubilez, électeurs Parisiens, la dimension environnementale et climatique de votre ville ne sera pas négligée lors de la course municipale de mars 2020, bien au contraire ! Car voici maintenant que Cédric Villani entre en scène avec l’ambition déclarée de faire de la politique « autrement », de se mettre « en mouvement » (par opposition à « en marche »), bref, de devenir « le premier maire véritablement écologiste de Paris » ! Lire la suite

Griveaux : « Paris et moi », et moi, et moi, et moi !

C’est donc Benjamin Griveaux, « marcheur » de la première heure, ancien porte-parole du gouvernement Philippe et député de Paris, qui portera les couleurs parisiennes de la République en Marche (LREM) lors des municipales de 2020. Ainsi en ont décidé la semaine dernière la Commission d’investiture puis le bureau exécutif du parti après l’audition des trois prétendants en lice, non sans soulever quelques rancœurs du côté du candidat malheureux Cedric Villani. Lire la suite

« D’accord, Macron, c’est pas ça. Mais qui d’autre, alors ? »

Je préfère vous prévenir d’entrée de jeu, je n’ai aucune réponse à cette question. Mais j’ai malgré tout une suggestion : Et si on arrêtait les blablas politiciens lénifiants ? Et si on commençait à dire les « choses de la France » telles qu’elles sont ?

Emmanuel Macron va bientôt conclure deux ans de mandat et il est en train de se planter. Ce constat que j’ai dressé à plusieurs reprises, d’abord sous forme de doutes sur sa capacité ou même sa volonté à emmener la France vers plus de liberté puis, à mesure que le temps a passé, sous forme du simple enregistrement des faibles réalisations effectives – ce constat, donc, s’est d’abord heurté à la « macronmania » qui a follement saisi une bonne partie de l’opinion et des médias au lendemain de l’élection présidentielle. Lire la suite

Paris 2020 : Hidalgo dégaine le mot magique ! #Gratuit

Mise à jour du vendredi 12 octobre 2018 : Conformément à sa promesse (électorale, « opportuniste » a même dit Bruno Julliard !) de mettre à l’étude la gratuité des transports en commun à Paris, Anne Hidalgo organise aujourd’hui à l’Hôtel de Ville un grand débat citoyen sur le sujet. Malheureusement pour elle, un rapport commandé par Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités, a rendu des conclusions entièrement négatives le 2 octobre. Retour sur une très mauvaise idée :

Anne Hidalgo a annoncé en début de semaine qu’elle allait lancer une étude sur la gratuité des transports en commun pour les Parisiens. Gratuité : le mot magique est lâché ! A voir les élus d’opposition au Conseil de Paris ironiser sur le mode « Que la campagne des municipales 2020 commence ! » et à entendre Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement et potentiel candidat LREM à Paris, juger l’annonce « un peu électoraliste à deux ans de l’élection », pas de doute, ce qui est lancé, c’est surtout l’opération de charme pour la réélection de la dame. Lire la suite

Hidalgo: le temps se gâte, porteur de parapluie demandé d’urgence !

Mise à jour du mercredi 21 février 2018 : Le tribunal administratif a annulé ce jour la fermeture à la circulation des voies sur berge rive droite à Paris. Il a été jugé que l’étude d’impact qui avait servi à justifier et mettre en place ce projet comportait « des inexactitudes, des omissions et des insuffisances concernant les effets du projet sur la circulation automobile, les émissions de polluants atmosphériques et les nuisances sonores. »
Un énorme revers pour Anne Hidalgo, qui a toujours voulu passer outre tous les avis défavorables qui furent émis sur ce sujet.

Etre encore maire de Paris pour les JO de 2024, montrer au monde entier comment la capitale s’est débarrassée de ses habitants – pardon, lapsus – s’est débarrassée des voitures, de leur cortège de polluants maléfiques et de leurs immondes volutes de CO2 pour les remplacer par des petits oiseaux qui vivent d’air pur et d’eau fraîche – pardon, lapsus – par des habitants heureux à vélo et en roller, quelle merveilleuse consécration ce serait pour Anne Hidalgo, grande prêtresse mondiale de l’ère urbaine post COP21 ! Lire la suite

PS : quatre sauvetages et un désertant

Nous sommes dans une semaine plutôt immobile du point de vue gouvernemental. Le nouveau Président a été élu mais ne gouverne pas encore, l’ancien Président nous a assuré qu’il gouvernerait jusqu’au bout mais semble surtout occupé à arroser les chrysanthèmes. On en conclurait faussement qu’il n’y a pas de mouvement. C’est même tout le contraire. Titre de Libé hier matin : « Hamon lance un nouveau mouvement, Hidalgo aussi ». Lire la suite

Sadiq Khan et les racines chrétiennes de l’Europe

icone_redacteur3En début de semaine, l’élection du candidat travailliste Sadiq Khan à la Mairie de Londres a fait couler beaucoup d’encre et a suscité des échanges musclés sur les réseaux sociaux. Non pas parce que le parti conservateur du premier Ministre David Cameron cédait l’une des plus importantes capitales du monde à ses opposants du Labour, alternance qui mériterait certainement une petite analyse politique, mais parce que le nouveau maire, et c’est inédit, est musulman. Et aussi musulman. Et, au fait, vous le saviez ? Le nouveau maire de Londres est musulman.  Lire la suite

— Le Président : « Ça va mieux ! » — Les Français : « Non, mais ne changeons rien. »

Jeudi 14 avril dernier, le Président de la République a tenté de partir à la « reconquête » des Français dans la nouvelle émission de France 2 Dialogues citoyens et il leur a dit : « Ça va mieux. » Quelques heures auparavant, Julien Dray, député de l’Essone et membre du Bureau national du Parti socialiste, préparait le terrain en assurant sur la chaîne parlementaire LCP que grâce à ses mesures clairvoyantes, le gouvernement « est en train de réussir économiquement. » D’après lui, la France bénéficierait même de « résultats macro-économiques remarquables. » Seul petit problème, « visiblement, personne ne s’en rend compte. »   Lire la suite