BUZYN: obéissante… à en pleurer

Ainsi donc, c’est Agnès Buzyn, précédemment ministre des Solidarités et de la Santé, qui a été désignée par LREM pour remplacer Benjamin Griveaux dans la course municipale parisienne. Compte tenu des circonstances calamiteuses qui ont rendu ce changement de candidat inéluctable, ce n’est pas forcément un mauvais choix. Mais c’est aussi un choix qui étale au grand jour à quel point la macronie en est réduite à faire contre mauvaise fortune bonne mine. Portrait d’une fidèle tellement obéissante que c’est en pleurs et déchirée qu’elle se lance à Paris. Lire la suite

Hôpital de Longué-Jumelles : Public… et déliquescent

Stupeur et tragédie à Longué-Jumelles dans le Maine-et-Loire ! Son hôpital public tout beau tout neuf pourrait être racheté par un groupe privé, une première dans l’histoire de notre tout beau tout bon système collectif de santé !

La CGT, majoritaire, n’a pas tardé à faire part de ses récriminations indignées devant ce qui lui apparait comme un « dangereux précédent », allant jusqu’à considérer que la situation financière et médicale catastrophique de l’établissement pointée depuis des années par la Cour des Comptes ne serait qu’une détérioration volontairement orchestrée afin de mieux faire accepter une privatisation. Lire la suite

Retraites : changer le système. Mais vraiment.

Replay du 5 septembre 2019 : La réforme des retraites proposée par le gouvernement a du mal à convaincre, d’autant qu’entre ce que dit Macron et ce que dit le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye (qui vient d’entrer au gouvernement – enfin une avancée concrète !), personne n’y comprend plus rien. Âge légal, âge pivot, durée de cotisation… de quoi prolonger les débats un an de plus. Mais pour quels résultats ? (Replay)

Réforme des retraites, couacs, démentis, rétropédalages et petites phrases, c’est parti ! Ou plutôt, c’est reparti pour une millième réforme – et c’est casse-gueule. Depuis que je suis en âge de lire la presse économique et politique, disons quarante ans, ce sujet qui oppose déficits chroniques et idéologie des « droits acquis » n’a jamais quitté l’actualité, et on l’a beaucoup vu s’exprimer dans les fureurs de « la rue », comme Alain Juppé (1995) s’en souvient certainement fort bien. Lire la suite