Il y a 52 ans, MILTON FRIEDMAN déboulonnait déjà la RSE…

REPLAY : Et maintenant, petit coup de projecteur libéral sur la RSE. La Responsabilité sociale des entreprises est à la mode, mais elle n’a rien de bien nouveau. En 1970, dans un retentissant article publié par le New York Times, Milton Friedman en faisait déjà une analyse intensément dubitative (publication initiale le 12 décembre 2020) :

Comme il était fier, le PDG de Danone Emmanuel Faber, en juin 2020 dernier, lorsque ses actionnaires, les premiers de tout le CAC 40, ont voté à 99,4 % le nouveau statut d’entreprise « à mission » de leur groupe, conformément aux dispositions de la loi PACTE concoctées par le ministre de l’économie Bruno Le Maire dans le but d’intégrer les enjeux sociaux et environnementaux dans l’objet et le statut des entreprises !

« Vous venez de déboulonner une statue de Milton Friedman ! » leur a-t-il même lancé dans un assaut de satisfaction anti-libérale non dissimulée. Lire la suite

Être LIBÉRAL, cela veut dire… (II)

REPLAY : Comme promis la semaine dernière, voici maintenant la seconde partie de l’article « Être libéral, cela veut dire… » (publication initiale le 27 février 2019) :

Il n’est pas simple de nager à contre-courant. Cela demande des efforts particuliers qui, bien souvent, ne reçoivent en retour que méfiance et hostilité. C’est déjà ce que remarquait Jacques Rueff en 1934 alors qu’il s’adressait à ses camarades polytechniciens dont il observait que les travaux économiques ne se développaient guère « dans un sens purement libéral » :

« Je me sens donc parmi vous en état de singularité, et je vous prie de croire que je n’en éprouve nul plaisir, car ce n’est pas un mol oreiller que le non-conformisme. »

Lire la suite

Benjamin CONSTANT, inlassable penseur de la LIBERTÉ

REPLAY : Mon petit chemin libéral, suite. Il y aura 255 ans demain, le 25 octobre 1767, naissait Benjamin Constant. Impossible de parler de libéralisme sans parler aussi de lui (article publié initialement le 23 avril 2016).

Je feuillette souvent mon livre Aux sources du modèle libéral français(1). Il couvre une vaste période allant de l’Ancien Régime à nos jours et j’aime le consulter pour préciser des repères historiques ou théoriques et pour y chercher des références. Récemment (edit : en 2016), au hasard des pages, je suis tombée sur cette citation de Benjamin Constant :

« Restez fidèles à la justice, qui est de toutes les époques ; respectez la liberté, qui prépare tous les biens ; consentez à ce que beaucoup de choses se développent sans vous, et confiez au passé sa propre défense, à l’avenir son propre accomplissement. » (De l’esprit de conquête et de l’usurpation, 1814)

Ce petit texte est dense. Il couvre presque tout ce qu’on pourrait dire sur le libéralisme. Lire la suite

Être LIBÉRAL, cela veut dire… (I)

REPLAY : Je continue ma série spéciale sur le libéralisme. Mais au fond, « Être libéral », qu’est-ce que cela veut dire ? (article publié initialement le 2 avril 2017)

Depuis deux ans (edit du 21 octobre 2022 : depuis presque huit ans), je tiens ce blog « politique » selon une grille d’analyse libérale. Je plaide pour moins de dépenses publiques, moins d’impôts, moins de subventions, moins de rigidités et réglementations en tout genre, moins d’interdictions, moins de formatages de ce qu’il faut faire, dire ou penser. Je plaide pour moins de dirigisme et de collectivisme. En résumé, je plaide pour moins d’État dans nos vies en m’appuyant sur les événements qui se présentent dans notre actualité. Lire la suite

Pourquoi, comme HAYEK avant moi, « I am NOT a conservative »

REPLAY : Pendant quelque temps, le temps de réfléchir à la finalité de ce blog, son utilité, sa diffusion déprimante, je vais remettre en avant une série d’articles anciens plus spécialement consacrés au pourquoi et comment du libéralisme. (Je précise : pas de problème de santé de mon côté, juste la nécessité de redonner du sens à ce que je fais ici.)

Je commence par Friedrich Hayek et son important texte « Why I am not a conservative » (article publié initialement le 14 janvier 2018). En outre, j’attire votre attention sur mon « petit théâtre politique » dont j’ai placé les scènes les plus marquantes dans la colonne latérale du blog. Bonnes lectures !

Au détour des conversations que j’ai pu avoir avec différents membres de la famille libérale, il arrive souvent que mon interlocuteur me dise en substance : « Pour ma part, je suis libéral-conservateur, c’est-à-dire libéral en économie et conservateur sur le plan sociétal. » Et il me demande ensuite où je me situe selon cette variante particulière du libéralisme.  Lire la suite