Charlie, Hanouna et la détestable rhétorique de l’huile sur le feu

Depuis les attentats islamistes de janvier 2015 qui ont fait douze morts dans les locaux du magazine satirique Charlie Hebdo, sans oublier la policière tuée à Montrouge et les quatre victimes de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, il est entendu que tout le monde « est Charlie », T-shirts, banderoles et couvertures Facebook à l’appui. Lire la suite

Dupond-Moretti à la Justice : Choc des MOTS et… idée SOTTE ?

Idée sotte… Vous trouvez que j’exagère ? Que moi aussi, je donne dans le choc des mots ? C’est pourtant Dupond-Moretti lui-même qui l’a dit le premier ! Portrait :

C’était en mai 2019. Célèbre pour ses coups de gueule et les nombreux acquittements qui jalonnent sa carrière, 145 à ce jour, l’avocat Éric Dupond-Moretti sortait tout juste du procès de Patrick Balkany pour fraude fiscale sans avoir réussi à adoucir les sévères réquisitions du procureur à l’encontre de son client, réquisitions qu’il jugeait sans commune mesure avec la jurisprudence en vigueur. Voici ce qu’il disait alors dans un entretien accordé pour l’occasion à la Radio télévision suisse (RTS) : Lire la suite

Haenel vs Césars & Polanski ou le jeu pernicieux de la victimisation

Ainsi donc, révulsée que le prix de la meilleure réalisation soit revenu à Roman Polanski pour son film J’accuse, Adèle Haenel a quitté avec fracas la soirée des Césars 2020, pointant en avant un doigt accusateur et s’écriant : « La honte ! » Lire la suite

Affaire MILA : Il ne manquait plus que Belloubet ! C’est grave.

Je ne pensais plus aborder « l’affaire Mila » moi-même car beaucoup avait déjà été dit et bien dit, tant sur les inacceptables menaces de mort reçues par l’adolescente suite à sa virulente critique de l’Islam que sur le lamentable silence gêné de toutes ces belles âmes généralement de gauche qui font pourtant profession de dénoncer partout les atteintes aux droits de l’homme. Mais c’était sans compter sur le véritable génie de Nicole Belloubet, ministre de la Justice, pour relancer avec brio polémique et confusion malsaine. Lire la suite

Pour la liberté de conscience #AsiaBibi #Ouïgours

Les mises à jours sont en fin d’article.

Il y a une semaine exactement, le vendredi 12 octobre 2018, les fondamentalistes islamistes du Pakistan manifestaient bruyamment dans les rues du pays, proférant des menaces contre les juges de la Cour suprême pour les obliger à rendre un verdict de pendaison à l’encontre d’Asia Bibi, chrétienne de 47 ans condamnée à mort pour « blasphème » en 2010. A peu près au même moment, la Chine tentait de retomber sur ses pieds à propos des camps de « rééducation » pour les musulmans de la région du Xinjiang en reconnaissant leur existence mais en minimisant leur portée. Lire la suite

Jawad relaxé : laxisme ou justice ?

Mise à jour du vendredi 29 mars 2019 :  Comme je le disais dans l’article ci-dessous, sitôt connu le jugement de relaxe de Jawad Bendaoud (fév. 2018), le parquet avait décidé de faire appel. C’est chose faite aujourd’hui : la cour d’appel vient de le condamner à 4 ans de prison pour « recel de malfaiteurs terroristes ». Cerise sur le gâteau, pendant son procès en appel, Jawad a cru bon de proférer des menaces à l’encontre d’une victime des attentats du 13 novembre qui venait de témoigner. Sur ce point-là, il écope d’un an ferme. Détails de l’affaire ci-dessous :

 Ainsi donc, Jawad Bendaoud a été relaxé. C’est ce qu’a annoncé avant-hier (mercredi 14 février 2018) Isabelle Prévost-Desprez, la Présidente de la XVIème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris au terme d’un énorme procès très médiatisé qui a rassemblé pendant trois semaines quelque 140 avocats, 650 parties civiles et trois prévenus : Jawad Bendaoud, Youssef Aït Boulahcen et Mohamed Soumah. Lire la suite

Quelle surprise, le ministère de la Justice manque de moyens !

On se demande parfois qui nous gouverne. Quand, de bon matin, je lis dans la presse certaines déclarations de membres éminents du Parti socialiste, j’en viendrais presque à croire que Sarkozy « le barbare », est encore aux commandes en 2016 et qu’il s’évertue comme par le passé à organiser la « casse » du service public. Ce week-end par exemple, Jean-Jacques Urvoas, socialiste de longue date en Bretagne comme à l’Assemblée nationale, a confié au Journal du Dimanche ses alarmes sur les moyens absolument miséreux du ministère de la Justice. Non seulement les factures impayées s’amoncèlent par millions d’euros, mais, ajoute-t-il, pour mieux frapper les esprits :

« Je connais même un tribunal où on n’imprime plus les jugements, parce qu’il n’y a plus d’argent pour les ramettes de papier. »

« Oh, wait ! » écriraient à juste titre des blogueurs plus jeunes que moi. M. Urvoas n’est-il pas Garde des Sceaux, depuis peu certes, mais dans une majorité présidentielle qui a la charge de notre exécutif depuis mai 2012 ?  Lire la suite

Jacqueline Sauvage, grâce présidentielle et légitime défense

Info du 29 juillet 2020 : Jacqueline Sauvage est décédée le 23 juillet dernier à l’âge de 72 ans. Retour sur cette affaire controversée de violences conjugales qui a mobilisé toute la planète féministe contre les deux verdicts des tribunaux (instance et appel) : 10 ans de prison ferme pour « meurtre aggravé ». [Replay]

Les mises à jour (à lire) sont en fin d’article.

 Cet après-midi, le Président de la République recevra les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage, cette femme de 66 ans condamnée en appel le 3 décembre dernier à dix ans de réclusion pour « meurtre aggravé » après le meurtre de son mari qui la battait et abusait de ses enfants depuis presque cinquante ans. Dès le verdict connu, elles avaient déposé une demande de recours en grâce présidentielle suivie d’une pétition qui a réuni à ce jour 380 000 signatures ainsi que le soutien de nombreuses personnalités de la politique et de la culture. Lire la suite