Chez McDo, le plus indigeste, et de loin, ce sont les syndicats !

Une histoire vraie et navrante sur le pouvoir de nuisance du syndicalisme à la française. 

Drame absolu dans les quartiers Nord de Marseille ! Pas une nouvelle fusillade, événement somme toute banal, mais un McDo bien mal en point qui risque de disparaître. Curieusement, de la CGT à Mélenchon et de SUD à la Confédération paysanne de José Bové, toute la planète écolo, anti-capitaliste et alter-mondialiste habituellement prompte à vilipender le géant américain du fast-food, quitte à vandaliser ses enseignes à l’occasion, se mobilise pour « sauver » le restaurant. Ce n’est pas le moindre paradoxe de cette affaire qui montre aussi avec beaucoup d’éclat que rien ne vaut une bonne intersyndicale bien politisée pour étouffer une entreprise. Lire la suite