Ecologie > 0

Série écrite en commun par   h16 et Nathalie MP.

Dans les articles intitulés « Ecologie positive » ou « Une autre écologie est possible » (voir encadré ci-dessous), il est moins question de rejeter l’écologie en bloc que de faire apparaître combien la façon d’envisager le rapport entre l’homme, les autres êtres vivants et notre milieu de vie peut subir les pressions diffuses de la peur, de la culpabilité et de l’idéologie décroissante anti-capitaliste, au mépris des études scientifiques et des progrès techniques dans le domaine de la protection de l’environnement et de la santé.

Le cas du DDT hier, celui du gaz de schiste actuellement, en constituent des exemples particulièrement frappants.

D’où l’idée, alors que la Conférence Climat COP21 (décembre 2015) s’ouvrait à Paris dans le modeste objectif de sauver la planète, de présenter une série de thèmes écologiques de premier plan et de voir en quoi toute nouveauté en ce domaine n’est pas forcément à écarter d’emblée en dépit de plusieurs décennies de mises-en-garde contre le développement économique bruyamment orchestrées par la sphère écologiste, et en dépit du principe de précaution inscrit depuis 2005 dans notre Constitution.

Cliquer sur les photos pour lire les articles.

ECOLOGIE  POSITIVE  /  UNE  AUTRE  ECOLOGIE  EST  POSSIBLE

Riz doré 21.  Ces OGM qui nous font du bien (30 novembre 2015)

Electrosensibilité
2.  Et les ondes ? (3 décembre 2015)

abeille-en-vol
3.  Et les abeilles ? (10 décembre 2015)

Produits bio 1
4.  Et les produits bio ? (17 décembre 2015)

Tri selectif 25.  Et le tri sélectif ? (7 janvier 2016)

6.  Et le nucléaire ? (14 janvier 2016)

Fuel pumps are seen at a gas station in Bordeaux
7.  Et le diesel ? (21 janvier 2016)
.
Greenwashing 1
8.  Et si on lavait plus vert ? (4 février 2016)

COP21 19.  Et la COP 21 ? (18 février 2016)
.
Croix de Salcette Edelweiss10. L’économie est une écologie (10 mars 2016)    

.
 Pour enrichir l’article de conclusion ci-dessus L’économie est une écologie, je joins à la série un article de h16 qui montre en s’appuyant sur de nouveaux exemples concrets combien le secteur privé, en innovant et en optimisant au mieux ses ressources (conséquences inéluctables de la concurrence), permet d’améliorer les possibilités de l’homme de s’inscrire harmonieusement dans son milieu naturel. Mais à condition d’évoluer dans « un terreau favorable, celui de l’état de droit où collectivisme forcé et capitalisme de connivence seront âprement et systématiquement combattus. »

Méchant capitalisme qui sauve la Nature ! (13 janvier 2017)


COP 21 KAKIllustration de couverture : Dessin de KAK pour l’Opinion, Comptes twitter : @MonsieurKak, @Lopinion_fr. Merci beaucoup pour leur aimable autorisation.