Comment LR s’est raté sur le Covid : Mes réponses pour Atlantico

Mardi 4 janvier dernier, la rédaction d’Atlantico m’a interrogée sur ce que je pensais de la position des Républicains et de leur candidate présidentielle Valérie Pécresse sur la politique anti-Covid et le pass vaccinal dans le contexte de la suspension de séance votée par une majorité de députés dont les LR lors du débat sur le pass vaccinal qui se tient actuellement à l’Assemblée nationale. Voici mes réponses :

Atlantico : Alors que Valérie Pécresse et son état-major avaient indiqué être favorables à la mise en place du pass vaccinal, les députés LR se sont alliés hier (dans la nuit du 3 au 4 janvier 2022) à d’autres groupes parlementaires pour suspendre la séance à minuit retardant le vote. Ce manque de cohérence interne de LR sur ce sujet est-il l’exemple type de la manière dont Les Républicains ont appréhendé la crise, divisés ?

Nathalie MP : Il y a certainement des divergences d’opinions au sein des Républicains et parmi les députés du parti sur ce sujet. On sait par exemple qu’Éric Ciotti votera la loi sur le pass vaccinal tandis que Julien Aubert, qui soutenait Ciotti lors de la mini-primaire LR, ne la votera pas. Du reste, le patron des députés LR Damien Abad l’a confirmé hier après les émois de la suspension inattendue de la séance à l’Assemblée : son groupe votera le texte à l’exception d’une poignée de députés qui votera contre « en défense des libertés publiques ».

En réalité, du côté de LR, toute l’affaire de la suspension de séance est beaucoup plus liée à l’affrontement présidentiel entre Emmanuel Macron et Valérie Pécresse qu’à une réflexion de fond sur ce qu’implique le pass vaccinal sur le plan éthique. Il se trouve que les députés LREM, trop confiants en leur bonne étoile, n’ont pas été assez présents dans l’hémicycle lors de ce vote, créant ainsi un nouveau couac aux dépens de leur majorité et d’Emmanuel Macron. Il était de bonne guerre pour les oppositions de profiter de l’occasion pour mettre en avant la désinvolture du gouvernement, par opposition à leur propre responsabilité d’élus face à un texte extrêmement important, peu importe les motivations profondes des uns et des autres.

Or à entendre parler les ténors LR et la candidate présidentielle elle-même, la doctrine du parti semble très largement en faveur du pass vaccinal et des restrictions anti-Covid. Je rappelle que récemment (novembre 2021), Valérie Pécresse envisageait de reconfiner uniquement les non-vaccinés s’il y avait une recrudescence de la pandémie. Auparavant, elle avait à cœur d’avoir toujours une coercition d’avance sur Emmanuel Macron, notamment pour exiger l’avance des vacances scolaires ou la fermeture des écoles.

Atlantico : Face à un gouvernement qui a multiplié les couacs, comment expliquer que LR n’ait pas su trouver de boussole idéologique pour jouer leur rôle d’opposition ? Est-ce de la peur ?

Nathalie MP : De la peur ? Non. Comme je le soulignais plus haut, tout cela traduit surtout le fait que Les Républicains et La République en Marche sont dans un jeu politicien où chacun essaie de tirer son épingle du jeu dans la perspective des élections de 2022. L’un et l’autre font assaut d’interventions dans les médias et sur les réseaux sociaux pour fustiger l’irresponsabilité supposée de l’autre face au Covid. Et les LR, quoique globalement sur la même longueur d’onde que le gouvernement sur la question de fond du pass vaccinal et des mesures anti-Covid, font tout ce qu’ils peuvent pour montrer qu’ils sont des opposants sérieux d’Emmanuel Macron.

Dans une perspective plus large que le pass vaccinal, il est beaucoup reproché à Valérie Pécresse d’être un peu trop Macron-compatible, d’être identique sur de nombreux sujets et que voter pour elle serait comme voter pour Macron. De ce fait, confondant régalien fort et autoritarisme, lorsqu’Emmanuel Macron exprime le souhait de maintenir les écoles ouvertes le plus possible, Valérie Pécresse s’empresse de monter au créneau contre lui pour demander plus de fermetures. C’est une course absurde et sans fin à la mesure la plus délétère et la plus coercitive, sous couvert de responsabilité politique.

Tous les ténors LR se sont élevés contre les propos odieux de M. Macron (ils sont effectivement odieux) qui confiait hier 4 janvier 2022 dans un entretien au Parisien qu’il avait « très envie d’emmerder les non-vaccinés ». « Il faudra mettre fin à ce quinquennat du mépris » a réagi Valérie Pécresse. Mais force est de constater que si elle n’a pas les mots d’Emmanuel Macron, sur ce point de la vaccination, elle n’a aucun problème à en avoir les actions.

Il est désolant d’observer que dans un environnement sanitaire, médical, où il reste énormément d’inconnues et d’incertitudes, on puisse être suffisamment sûr de soi pour décider que l’on va vacciner tout le monde jusqu’à la dernière personne avec très peu de recul. L’obligation et l’absence d’un libre choix posent problème. Dans un tel contexte, la responsabilité consisterait selon moi à faire en sorte que l’information soit large et disponible et à partir de là, à laisser les gens s’informer et discuter avec leur médecin. Mais on n’oblige pas.

Il est fort dommage de voir que Valérie Pécresse semble incapable de quitter le terrain politicien, qu’elle ne cherche pas à s’élever par rapport à cela. On parle des libertés publiques et elle se dit parfois libérale ! Il est absolument navrant de voir la droite confondre éternellement régalien fort et autoritarisme aveugle. 

Atlantico : Le terrain du calcul de l’efficacité réelle des mesures ou celui de la préservation des libertés publiques aurait-il pu être la ligne gagnante ? Quelles autres stratégies auraient pu être celles de la droite ?

Nathalie MP : Je l’ai évoqué plus haut, l’autre stratégie aurait été de ne pas imposer le vaccin mais de le proposer. À travers les mesures d’obligation implicite de la vaccination (et maintenant son envie « d’emmerder les non-vaccinés »), Emmanuel Macron a braqué beaucoup de Français (au-delà des seuls non-vaccinés) alors que la majorité de la population est vaccinée. Il s’est créé tout seul des opposants très virulents. L’histoire de l’obligation vaccinale ou du pass sanitaire est omniprésente dans le débat public aujourd’hui et elle est omniprésente pour la campagne de la présidentielle.

Valérie Pécresse, qui se présente comme sensible à des sujets qui intéressent les libéraux, est complètement obnubilée par l’idée de défendre la notion d’un État fort, par opposition à Emmanuel Macron qui est considéré sur le régalien comme fort avec les faibles et faible avec les forts. Le problème, c’est que l’un et l’autre ne réussissent qu’à montrer leur tendance à l’autoritarisme et au dirigisme.

L’État doit être fort dans les domaines de sa compétence régalienne de préservation des biens et des personnes. Il ne s’agit nullement d’être autoritaire sur tous les sujets de toute la vie de tous les gens, y compris dans le domaine de la santé.

Le fait est qu’en France nous sommes dans un système collectivisé de santé à la fois extrêmement coûteux, bureaucratique, idéologique et en déficit. Se focaliser sur le pass vaccinal pour réparer l’hôpital, c’est se tromper de sujet.

On évoque le fait que sans la vaccination, les urgences seront bondées, qu’on ne pourra pas soigner tout le monde, qu’il faudra trier les patients, qu’il faudra déprogrammer d’autres soins. Mais en réalité, le problème n’est pas que certaines personnes ne se fassent pas vacciner ; c’est que notre système tel qu’il est génère systématiquement de la pénurie et qu’il ne sait pas s’adapter avec souplesse à la demande de soins. Chaque fois qu’arrive une pandémie, les grippes saisonnières, les bronchiolites, les canicules, c’est la même panique. 

Valérie Pécresse, comme Emmanuel Macron, n’a pas du tout vu cela et elle prolonge l’idée que c’est aux patients, aux citoyens de s’adapter aux carences du système de soin, pas le contraire. 

Atlantico : Les Républicains vont-ils « payer » dans les urnes en avril prochain ce manque de positionnement clair sur la question de la crise sanitaire face à un président qui déploie la stratégie du quoi qu’il en coûte et la vaccination ? Le parti des Républicains peut-il encore « se rattraper » ?

Nathalie MP : Les Français semblent très majoritairement favorables aux actions du chef de l’État sur le plan sanitaire. Du coup, Les Républicains ne devraient pas le payer dans les urnes spécifiquement à cause de cette question. Valérie Pécresse a vu elle aussi que les Français dans leur grande majorité étaient très demandeurs d’obligation vaccinale pour leur voisin (encore qu’avec la vague omicron, les positions semblent évoluer).

En revanche, ce qu’ils risquent de payer, c’est leur incohérence entre la position pro-pass de la candidate et de la vaste majorité des députés LR et leur volonté de s’opposer au gouvernement qui est lui aussi pro-pass. À quoi jouent-ils ? Sont-ils pour ou sont-ils contre le pass vaccinal ? C’est la grande question.

Fondamentalement, je pense que les LR n’ont pas appréhendé le pass sanitaire puis le pass vaccinal pour ce qu’il était vraiment, c’est-à-dire une entorse majeure aux libertés individuelles dans un contexte qui montre tous les jours un peu plus que la vaccination est une partie de la réponse anti-Covid, pas toute la réponse.

Après le vote sur la suspension de séance, on voit le gouvernement persifler sur le double discours des Républicains. Objectif : décrédibiliser Valérie Pécresse. Quand aura eu lieu le vote final sur le pass vaccinal dont on sait que les députés LR dans leur grande majorité le soutiendront, ce sera au tour des autres oppositions de souligner combien LR et LREM, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Objectif : décrédibiliser Valérie Pécresse.

J’ai hâte de voir comment les Républicains et Valérie Pécresse vont retomber sur leurs pieds après le vote final… Il n’est pas impossible que les dérapages verbaux de M. Macron leur fournissent à point nommé une bonne occasion de se « rattraper ».


Edit du 6 janvier 2021 – 8 h : les députés ont adopté en première lecture le texte sur le pass vaccinal très tôt ce matin. Chez les LR, 28 ont voté pour, 22 se sont abstenus et 24 ont voté contre :


Illustration de couverture : La candidate présidentielle LR Valérie Pécresse en août 2021. Photo AFP.

36 réflexions sur “Comment LR s’est raté sur le Covid : Mes réponses pour Atlantico

  1. Bonjour, Meilleurs Voeux à tous.

    Très bon article. Très juste.

    Je n’ai eu qu’une dose de vaccin. Je fais partie des gens que Macron a braqués par son obligation vaccinale.
    Je tiendrais jusqu’au bout, j’attendrais que les gendarmes viennent me chercher de force, m’attachent et me vaccinent de force.
    Ensuite je porterais plainte pour violation de mon intégrité physique.

    Valérie Pécresse et les LR ont déjà perdu l’élection.

  2. Je dois toujours y penser lorsque je sors de chez moi,il existe une grande d’allumées comme vous probablement violents moi je vous le dis, le coupable c’est ….le glyphosate bien sur.donc n’en buvez plus .

    • Vous êtes complètement à côté de la plaque. A partir du moment où l’on peut être contaminé et transmettre le Coronavirus y compris quand on est triplement vacciné – comme le Pr Delfraissy l’a dit sans fard aux sénateurs – le pass vaccinal n’a aucun sens, surtout quand on sait que 91 % de la population adulte est vaccinée.

      Ensuite, je ne suis pas contre le glyphosate et d’autre part je ne suis pas contre la vaccination mais contre l’obligation. C’est facile à comprendre, pourtant !

      Je vois que le « discours de la peur » du gouvernement a bien fonctionné sur vous et que vous en êtes à prendre tous les anti-pass pour des antivax. Et les libertés publiques ? Je vous rappelle que le Conseil d’Etat a écrit que le pass sanitaire n’était acceptable que s’il servait à circonscrire la circulation du virus (ce qui n’est pas le cas, on le voit très bien avec le variant omicron), pas pour créer des difficultés afin de pousser les gens à la vaccination.

      Quant à votre « probablement violents » ! Moi, j’écris. Alors gardez vos procès d’intention pour vous. Décidément, avec son « emmerder les non-vax », Macron a déchaîné la chasse aux sorcières !

      • C’est à craindre hélas. Lorsque le pouvoir utilise la vindicte et l’insulte les haineux se sentent justifiés dans leurs excès . On n’en est pas encore à « radio mille collines », mais la pente est glissante.

  3. Je regrette le temps où les politicards prenaient le peuple pour un ramassis de connards, mais avec élégance. Le mépris est aujourd’hui tellement visible, tout sur la forme et rien dans le fond, ça en devient pathétique.
    Leurs envies boutiquières, leur entre-soi, leurs oppositions de façade… faut le poste, le pouvoir, le pognon.
    A ce titre, eric ciotti s’exprimait sur france inter :

    Eric Ciotti
    @ECiotti
    ·
    19h
    Je lance un appel à tous les électeurs de droite qui veulent battre Emmanuel Macron :

    ➡️Seule @vpecresse
    peut le battre et gagner au second tour

    ➡️Voter Valerie Pécresse dès le 1er tour c’est garantir la fin de la décennie du déclin Hollande Macron

    Quel mépris ! (et surtout, quel Con !)

    Y’a qu’un aveugle sourd et muet pour ne pas comprendre que traitresse c’est macron à l’identique, avec toutefois une surenchère pathétique dans ce qu’il y a de plus politiquement avilissant. Comme disaient les Russes époque soviétique lorsqu’un secrétaire général changeait :
    « C’est le même oeuf, mais vu de profil » (*)

    Ou, pour coller à l’époque, traitresse c’est une repro de macron passée par l’ARN modifié : plus faible, plus dépendante.

    Donc, cher rico crane d’oeuf, voter traitresse c’est en effet l’assurance de la fin de la décennie du déclin Hollande Macron, puisque ça mettra tout ce qui est macron/hollandouille compatible en route pour 5 ans de plus. Fin d’une décennie, on attaquera la deuxième.
    Tu peux être certain que si un duel macron/traitresse se profile, moi qui ne vote plus depuis que la droite a trahi la Nation, j’irai glisser un bulletin macron immédiatement. Je préfère l’original à la copie ratée. Certes, vous aurez toujours poste, pouvoir et pognon, mais pas dans la quantité que vous auriez souhaité.

    (*) Rien à voir avec la coupe de cheveux de l’autre déchet à l’accent méridional, ou à la seule coupe de cheveux que traitresse mérite).

  4. Salut Nathalie
    Effectivement les mots de Macron ont fait sauter une digue, celle de la vulgarité (pas la tienne bien sûr , tu écris toujours de manière décente), mais ce qui était pourtant la marque de fabrique des commentateurs sur ton blog. C’est dommage.
    Par contre, cliver les français, pourquoi pas? Le Président qui était le plus obsédé par la cohésion nationale s’appelait Jacques Chirac, résultat il n’a rien fait de ses mandats. Il reste le Président préféré de s français, cherchez l’erreur. Donc OK pour cliver les français, mais de manière décente.
    Au Canada, on parle de couper les allocations chômage aux salariés licenciés pour cause de non-vaccination. Enormément de pays sont nettement plus contraignants que le nôtre.
    Les soignants n’en peuvent plus de ces non-vaccinés qu’il faut soigner et hospitaliser à cause de leur égoisme.
    Amicalement.

    • « Les soignants n’en peuvent plus de ces non-vaccinés qu’il faut soigner et hospitaliser à cause de leur égoisme. ».
      Les personnes non vaccinées contre covid19 sont une aubaine. Ils sont, à l’image de Poutine en géopolitique, responsables de tout. Et surtout de l’incompétence des autres.
      La fabrique de l’ennemi dans tout ce qu’elle a de primaire. Quand je disais qu’ils ne prenaient même plus de gants…

    • Pas du tout d’accord.
      Et si l’on décidait de ne plus soigner les personnes atteintes d’un cancer du fumeur ? Ca en ferait, des économies et de la place ! De plus, se comparer aux autres n’est pas toujours une bonne idée. « Tout le monde le fait » n’est pas un argument.
      Le Covid, toujours mal connu, rend fou. Il pousse à la recherche de boucs-émissaires et à l’adoption de mesures qu’on jugerait scandaleuses si c’était les fachos officiels qui les prenaient.
      Tous mes enfants (quatre adultes double-vaccinés) ont eu le covid omicron pendant ces vacances. Et ce ne sont pas des non-vaccinés qui le leur ont transmis (d’autant qu’aujourd’hui, 91 % de la population adulte est vaccinée). C’est la vie du Covid. Et face à ça, on a un système de santé qui n’est pas capable d’assumer les pics. Les soignants devraient se révolter contre les carences du système hospitalier, pas contre les malades.
      L’intérêt du vaccin, c’est de minorer les cas graves, mais il est de plus en plus clair qu’il n’empêche pas la circulation du virus.
      Quant à l’égoïsme… Il y aurait égoïsme si des non-vaccinés (mais aussi des vaccinés) se sachant contaminés allaient spécifiquement sans masque et sans gel dans des regroupements compacts. C’est plutôt cette croyance que les vaccins allaient tout résoudre qui a poussé à l’abandon des gestes barrières dans des regroupements de vaccinés. Or les vaccins ne sont qu’un éléments de la réponse.
      Un peu de modestie, un peu de retenu dans les termes et les noms d’oiseau que les uns et les autres se lancent à la figure ne ferait pas de mal.
      Je n’approuve ni la violence physique, ni la violence verbale, ni l’insulte, d’où qu’elles viennent (et je demande à mes commentateurs de ne pas céder à la facilité de la grossiereté et de l’insulte).

      • Tout le monde le fait, c’est ce que disaient mes enfants ado ! Et je leur répondais : le troupeau de moutons court au précipice, tu sautes parce que tous le font ???

        Deux exemples de covid récents : des amis, 70 à Noël (grande famille), tous vaccinés, dont les plus de 65 ans 3 doses, plus de 50 +… La belle famille de ma 2de fille, 21 personnes à Noël, tous les adultes vax, plusieurs 3 doses, sauf ma fille. Cluster Noël, 7 enfants + sur 11, 8 adultes sur 10. Et ma fille, accusée d’avoir amené quasiment la peste et le choléra, elle, est négative, tout comme son mari, le seul à l’avoir eu il y a un an, mais vax une dose. ..

        Moi, ce que je vois, c’est que ce sont une grande partie des vaccinés qui sont dangereux, car ils se croient protégés et font n’importe quoi. Et se moquent totalement de contaminer des non vax, tant pis pour eux, zavaient qu’à se faire piquer. Qui est égoïste là ?

        Bilan, des rhumes, un peu de fatigue, pas de perte de goût et d’odorat, Omicron donc. Mais tous disent en choeur, c’est grâce au vaccin, pas du tout le fait qu’Omicron ne donne qu’un rhume ! Tous en route pour la 4eme dose quand Macron le décidera. ..

  5. Merci, Madame, de tenter de remettre les choses en perspective, c’est tout à votre honneur. V. Pécresse, à vouloir être plus « responsable » et donc plus coercitive que Macron, n’aura pas ma voix, ni celle de mes enfants non vax. LR peut disparaître, ils ne servent plus à rien s’ils ne voient pas de problème lorsque Macron déclare qu’un irresponsable n’est plus un citoyen. On est quoi alors, des sous hommes ? Untermenschen comme disait le petit caporal ? Bravo, et c’est Le Pen qu’on traite de facto !
    Que font les journalistes ? Ils regardent la lune (emmerder les non vax ) et pas le doigt (citoyen) ???

    • Que font les journalistes ? ils encaissent les subs. les élites du pouvoir savent où placer l’argent pour que ça leur soit profitable rapidement. Dernièrement, macron a encore lâché un demi milliard pour ses amis encartés.

    • Delta donne aussi un rhume de 48 h ce fut mon cas,j’ai tout fait pour l’attraper et éviter leur 3ieme dose car nous n’avons aucun recul sur ces doses itératives et de plus cette thérapie génique est dirigée contre la souche Wuhan qui à disparue.L’hôpital lui est gravement malade mais il faut le cacher à tout prix au moins jusqu’à l’élection.Ceci dit Mme Pecresse a sans dout perdue l’élection en ne saisissant pas l’énorme bourde de Macron pour retirer son soutien à ce texte qui n’a pas de support médical.

      • @Artiste: vous faites bien de rappeler l’élection et la position des LR face au passe car c’est une des raisons des insultes proférées par Macron. Sa stratégie c’est de se retrouver au 2nd tour face à Le Pen ou Zemmour. Son objectif c’est de pousser ceux des LR qui sont contre le passe vers Le Pen ou Zemmour afin d’affaiblir Pécresse au 1er tour. Car bien que la ligne LR officielle soit en faveur du passe, on voit bien qu’il y a une minorité importante des LR qui sont contre le passe, c’est ligne de fracture et c’est bien là que le fourbe compte appuyer.

  6. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas « vacciné » car j’estime que le rapport bénéfice/risque ne penche pas du côté du « vaccin » en raison de mon âge et de ma condition physique. Faut il rappeler que ce « vaccin » est toujours en phase expérimentale, qu’apparemment, il protège difficilement contre le omicron et qu’il a de moins en moins d’efficacité. Par ailleurs, on ne connait pas ses effets sur le long terme. Je prétend que la vaccination des enfants représente un risque considérable pour leur avenir. S’il n’y avait pas un tel battage médiatique autour de ce virus, peu de monde se serait aperçu qu’une « pandémie » était en cours, je ne dirais pas la même chose concernant la grippe espagnole par exemple qui a fait une saignée dans la population mondiale. J’en arrive à la conclusion que tout le cirque qui existe autour de cette situation sanitaire est le résultat d’un affolement généralisé, entretenu par les médias et les politiques avec un résultat bien triste qui a consisté à confisquer notre liberté. Objectivement, ce pass vaccinale est inutile car il ne protège de rien, a pour objectif d’emmerder les non vaccinés et a pour conséquence d’emmerder la France entière. La position de LR n’est pas logique car elle ne vise pas à défendre la liberté des français mais vise surtout à créer la surenchère comme cet article le démontre bien. Etrangement, la liberté des français est défendue par les extrêmes principalement LFI et le RN. Pécresse n’aura certainement pas pas voix, Macron non plus LFI et le RN ne sont pas crédibles pour beaucoup de raisons. Voyez ce qu’il reste …

    • Oui, c’est la misère, côté candidats. Si on m’avait dit, il y a encore un an que je trouverais des vertus à F. Philippin, j’aurais rigolé…LR s’est perdu à mes yeux, dans ce vote, honte à eux.

  7. Merci, chère Nathalie de nous faire partager cet entretien avec Atlantico !
    Je relève : « …tout cela traduit surtout le fait que les LR et les LREM sont dans un jeu politicien où chacun essaie de tirer son épingle du jeu dans la perspective de 2022 ».
    Tout est dit. Le reste : « C’est une course absurde et sans fin à la mesure la plus délétère et la plus coercitive sous couvert de responsabilité politique.
    Pour ma part j’ai toujours eu un regard très distancié avec cette grippe qui s’explique par une expérience que j’ai raconté ici (dans les commentaires) :

    http://aristidebis.blogspot.com/2021/07/la-pandemie-qui-rend-fou-suite-les.html

    Or il semblerait que deux ans après son apparition, ce qu’on voulait nous faire prendre par la pandémie du siècle, est en train de se résoudre ni plus, ni moins, comme toutes les grippes que j’ai connues pendant les cinquante-deux ans où j’ai partagé la vie d’un médecin généraliste.

  8. Comment peut-on s’abstenir lorsqu’on vote au nom du peuple Français, pour Louis 16 se fut la vie ou la mort, cette question m’interpelle. Certes elle peut se justifier lors des élections ou le peuple doit choisir entre deux partis éloignés de la sensibilité d’un électeur mais pour des députés ou sénateurs très informés la question me semble d’importance. Un député peut-il réellement s’opposer à la directive d’un partis, on rejoint là la question des signatures sous contraintes des candidats qui efface, à mon avis, le rôle de la représentation nationale au profit des partis. En bref, il serait souhaitable de s’interroger sur l’état actuel de nos contre-pouvoirs.

  9. Valérie Pécresse, comme Emmanuel Macron est énarque, peu de choses les différencient sur le fond et notamment sur le rôle de l’état qui est pour eux l’alpha et l’oméga.
    Valérie Pécresse accuse 10 points de retard, est au coude à coude avec MLP. Elle avait une occasion de marquer une réelle différence, et comme on devait s’y attendre, elle l’a loupée.
    L’ENA forme des administrateurs, des hauts fonctionnaires, pour être un homme d’état, il faut autre chose. A part un sourire plus agréable que celui de MLP, Mme Pécresse n’a hélas pas grand chose à proposer.

  10. « les dérapages verbaux de M. Macron ». Formule fausse! Il ne s’agit en aucun cas de dérapages, mais de propos murement réfléchis. Ce type est un politicien psychopathe, réfléchi, froid et machiavélique. Si vous ne comprenez pas ça, à mon humble avis vous ne comprenez quasiment rien de Mr Macron.

    • Vous prenez tout, tout le temps, au pied de la lettre de la façon le plus étroite possible. Ce n’est pas génial non plus pour comprendre la globalité des choses. Il y a un contexte, figurez-vous, et il serait bon d’en tenir compte.

      Je suis dans un entretien qui porte sur LR et le Covid.
      Dire « emmerder les non-vaccinés » est certes vulgaire, grossier et tout ce que vous voulez, mais le fait est qu’au delà des paroles, cela fait longtemps que la politique de M. Macron consiste à emmerder les non-vaccinés. En fait, le pass sanitaire puis vaccinal ne sert qu’à cela : les acculer à la vaccination par un amoncellement « d’emmerdes » dans leur vie quotidienne.
      Et le fait est que cette politique « d’emmerdes » n’est pas remise en cause par une bonne partie des LR.
      Aussi, quand Valérie Pécresse s’exclame, comme je l’ai signalé, « Il faudra mettre fin à ce quinquennat du mépris », elle se raccroche à l’aspect vulgaire, au mépris, au « dérapage verbal » pour jouer l’opposante à Macron, sachant que sur le fond, elle est parfaitement en phase avec la politique gouvernementale.
      D’où ma phrase, complète : « Il n’est pas impossible que les dérapages verbaux de M. Macron leur fournissent à point nommé une bonne occasion de se ‘rattraper' ».

      Ceci dit, bien sûr qu’il faut mettre fin à la politique du mépris, et bien sûr que Macron nous montre une fois de plus qu’il est incapable d’empathie avec ses semblables, trois semaines seulement après avoir joué la contrition lors de son grand entretien sur LCI/TF1. Mais ce n’était pas l’objet de cet article.

      • « Vous prenez tout, tout le temps, au pied de la lettre de la façon le plus étroite possible. Ce n’est pas génial non plus pour comprendre la globalité des choses. »
        J’ai envie de vous retourner le compliment en voyant la réponse longue et détaillée que vous apportez à mon commentaire.
        Déjà en préalable, je dois dire que je trouve votre interview très intéressante car vous apportez des éclairages que l’on ne trouve pas chez les autres commentateurs professionnels ou pas.
        Je partage d’ailleurs la totalité de votre analyse.
        « Les dérapages verbaux de M. Macron » est une formule fausse que vous reprenez, même si je ne vous ai pas soupçonnée dans mon commentaire de la cautionner, contrairement à ce que votre réaction suggère… Ce sont évidemment des propos murement réfléchis. Ces « dérapages » sont mal nommés car ils induisent par définition qu’ils ont été faits involontairement, alors que c’est le contraire. Beaucoup de médias ont utilisé ce terme pour essayer de faire croire que ce n’était pas réfléchi, sachant bien sûr que le mal ou le bien était fait (en fonction du bord où on se situe). Les propos de Macron ne sont jamais gratuits.

  11. Merci pour ce billet une fois encore excellent.

    Notre cher président confond encorr autorité et autoritarisme, et son comportement est plus proche se celui d’un.enfant gate capricieux que d’un adulte.

    Il faut qu’il fasse courber l’échine à ceux qui osent lui tenir tête.

    Finalement, rien de bien nouveau depuis 2017: souvenez- ous de son comportement infâmant vis-à-vis du général de Viliers en 2017…

  12. Personnellement cela fait presque un an que je ne sors pas de chez moi, sauf pour faire quelques courses avec un masque et des gants dans le métro bondé.
    Mon petit-neveu de 5 ans a été testé positif au covid, pendant les vacances de Noël. Ce n’est pas moi qui l’ai contaminé. Ma nièce m’a dit qu’il avait probablement attrapé cela à la patinoire ou au cinéma, c’est-à-dire avec que des gens vaccinés. Il a eu deux jours de fièvre. J’ai du porter un masque pour le voir, de loin, sinon j’étais considérée comme cas contact.
    Je ne suis pas violente, mais je tiendrais maintenant jusqu’au bout, non pas par égoïsme, mais pour savoir combien de doses on va nous imposer dans ce pass vaccinal. 3doses, 4 doses, 5doses, 10 doses?Cela n’est pas précisé, on va donner un chèque en blanc à Macron.
    Je voudrais savoir aussi comment comment Macron va faire pour m’emmerder, moi qui ne vais jamais au resto, ni au cinéma, ni dans un club de sport….
    Je plains simplement les jeunes actifs qui doivent se faire vacciner pour garder leur travail, ou pour mener « la vie normale » telle que définie par Macron, qui est « la vie normale  » des bobos , mais certainement pas de l’ensemble de la population.
    Si il est criminel de ne pas se faire vacciner, il faut faire une loi anti-criminalité vaccinale, et obliger les gens à respecter la loi.
    Mais pour l’ensemble des bobos des plateaux télé, le vaccin est efficace.

    • Bienvenue dans le club pour ma part je suis aussi confiné vacciné et contre tout ce bazar médico-opaque sous couvert de bonne conscience médicale à 20 euros la dose. Que l’on protège les petits vieux et les faiblards et que les jeunes vivent leurs vies. Cette politique du tout vaccin protège les faiblards et les hôpitaux donc les politiques en pleine campagne électorale. A une époque la religion nous faisait regarder la mort en face: tu es poussière et tu retourneras en poussière. Désormais c’est la vie éternelle avec le bonheur de l’hyper consommation et des douceurs de Gotruc pendant que les milliardaires nous font les poches. Tous mes enfants y sont passés y compris dans les colonies et j’y passerai peut être dans ce cas qu’on me laisse partir pas question de me retrouver comme un légume dans une Hepad. Et oui la religion avait du bon..

  13. Quand tous les antivax ne consommeront plus de restaurants, quand tous les vaccinés auront transmis leurs virus à leurs enfants et petits enfants, et quand tous les employés vaccinés ou pas des entreprises privées, alors, on assistera sans haine et sans violences à la faillite de la macronie ripoux-blicaine. Et l’arrivée par avions entiers de tous les experts financiers pour dépecer la Banque de France et les 4000 tonnes d’or de ses coffres. Malheur aux pays dont le prince est de la finance.

  14. « Les Républicains et La République en Marche sont dans un jeu politicien où chacun essaie de tirer son épingle du jeu dans la perspective des élections de 2022. »

    Dans les postures du « en même temps », c’est à celui ou celle qui alterne le plus vite !

    Après la seringue, voici le kärcher, sauf que là aussi, on pendule :
    https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Securite-Valerie-Pecresse-veut-ressortir-le-Karcher-Posture-ou-promesse

    Qui peut encore les croire ?

  15. Pécresse je vais ressortir le karcher pfff 🤣
    il est tout neuf le bordel jamais servi 🤔
    nico devait tout nettoyer, il a rien fait que de la gueule 🤣
    pécresse la même chose que de la gueule.

  16. Merci pour ce billet. Comme il est écrit plus haut, je me sens moins bête en vous lisant.

    Tout ce que je retiens de ce battage médiatique est que la majorité des vaccinés ne le sont pas par conviction mais par coercition.

    Pour continuer d’aller au restaurant, au cinéma, de voyager. De vivre.

    Je constate avec joie que de nombreuses manifestations ont envahi les rues de province pour rejeter ce diktat sanitaire.
    Il reste le Sénat pour le retoquer; je n’y crois guère.

    Un retraité aurait porté plainte contre Macron; inédit également.

    Après la gifle qu’il a déjà reçue, j’espère une claque mémorable dans 3 mois. Jamais un chef de l’exécutif n’aura autant outragé la fonction présidentielle, outre ses inclinations de dictateur psychopathe.

    J’envisage désormais de descendre dans la rue, si j’en ressens la nécessité. Comme je l’ai déjà fait.

    A part cela, Pécresse, LR, ne seront jamais qu’une continuité de la politique actuelle. Ce billet me conforte dans ma décision de ne plus leur accorder mon suffrage.

    Elle appellera à voter Macron en cas d’absence au second tour, j’en suis convaincu. Contre une très certaine « compensation ».

  17. Bonjour,

    Après avoir ouvert ses pages aux envies du président Macron (envie d’emmerder les non vaccinés, envie d’être candidat) le journal Le Parisien a ouvert ses pages à un avocat Benjamin Fellous LREM assumé et David Smadja professeur en hématologie pour une tribune dans laquelle ils appellent à sanctionner pénalement ceux qui refusent le vaccin anti covid.
    « il devrait exister un risque pénal latent à faire peser sur une personne qui refuse sciemment de se vacciner et qui transmettrait le virus de la Covid-19(…) l’obligation vaccinale et l’arme pénale permettraient de faire peser un risque pénal sur celui qui transmet la mort encore plus que de « l’emmerder » en l’empêchant d’aller au cinéma ou au restaurant »

    Le non vacciné Covid déjà borné, stupide, sous citoyen, devient « celui qui transmet la mort »
    Cette tribune et le média qui la publie prétendent donc que le Covid est un virus mortel qui est transmis par les seuls non vaccinés dont il faudrait non seulement pourrir la vie mais les poursuivre pénalement.

    Le Parisien fait partie du groupe LVMH dirigé par le très puissant Bernard Arnault. Madame Macron qui fût professeur de français de deux des enfants du milliardaire est une amie proche de sa fille Delphine, direc­trice géné­rale adjointe de Louis Vuit­ton, marque de luxe dont Madame Macron est ambassadrice grâce à une garde-robe à disposition.
    Si on peut se rendre service entre amis…!

    Voilà où nous en sommes aujourd’hui dans un pays dirigé par une « élite » qui se présente comme « libérale », où ce sont les plus « extrêmes » à gauche comme à droite qui défendent les libertés fondamentales et où la presse sert de service de com’ gouvernementale.

    La raison, le bon sens, la prudence, le doute ont disparus des discours politiques, médiatiques et scientifiques pour laisser la place à un scientisme quasi religieux qui prétend détenir La Vérité et qui bénit et excommunie avec une vigueur que n’aurait pas renié l’Inquisition.

Répondre à m fouchet Annuler la réponse.