Israël, un État créé pour échapper à l’oppression

Replay du 17 mai  2021 : Chers lecteurs, si vous avez lu mon « À propos », vous savez que je soutiens l’existence de l’État d’Israël. Non pas que ses gouvernants soient systématiquement irréprochables, loin de là. Mais alors que la violence fait rage entre Israël et la bande de Gaza tenue par le Hamas et alors qu’il semble de bon ton de comparer Israël aux Nazis (sic), j’aimerais redire dans quelles conditions (dates, traité, frontières puis, hélas, belligérants) l’État d’Israël a vu le jour, et combien les Palestiniens, mal conseillés par leurs dirigeants, ont refusé depuis le début toutes les occasions d’avoir un État bien à eux [Replay] :

J’ai beaucoup parlé de l’État dans mes précédents articles, sur sa place, ses missions et ses limites. La triste actualité des attentats perpétrés par des Palestiniens, au couteau, mais aussi à la bombe ou à la voiture bélier, qui sévit en Israël depuis plusieurs semaines, et encore hier mardi 13 octobre 2015, m’amène à repenser à la naissance de cet État, très particulier par la façon dont il s’est constitué, très petit en superficie (22 000 km2), et supérieurement haï, à tel point qu’il est « le seul pays sujet à un ordre du jour permanent » du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ainsi que le déplorait Hilary Clinton en 2011. Lire la suite